Le Canadien de Montréal : Sorti du bois?

18 décembre 2014
0 Commentaire(s)

Le dernier voyage du Canadien a été laborieux. En sept matchs, dont six à l’étranger, le Canadien n’avait remporté qu’un seul gain, subi une défaite en temps supplémentaire et connu cinq défaites. Mais voilà, le club est de retour à la maison et il a remporté deux victoires. Il est à espérer que ce passage à vide soit chose du passé. Par contre, il faut s’attendre à ce genre de contre-performances dans une longue saison; il y en aura d’autres d’ici la fin.

Les unités spéciales
Le jeu en avantage numérique est un aspect du jeu qui s’est beaucoup amélioré. Alors que le jeu de puissance ne fonctionnait qu’autour de 7 %, voilà maintenant que le club a grimpé à 15,5 % (21e au total). C’est à se demander quel est l’impact de l’arrivée de Sergei Gonchar sur le jeu de puissance, puisque l’équipe compte un peu moins d’un but à chaque quatre avantages.
Je crois toujours que le but premier de Bergevin en acquérant Gonchar était de libérer un peu de masse salariale pour l’an prochain. S’il pensait aussi insuffler un peu de vie au jeu de puissance, c’est mission accomplie.
Dans ces transactions (et celles qui ont envoyé Gorges à Buffalo tout en laissant partir Gionta), le club a perdu trois pièces majeures de son jeu en infériorité numérique l’an dernier, car Moen était aussi un rouage important de ces unités.
Heureusement, la performance du club reste fort respectable avec un pourcentage de réussite de 84,8 % comparativement à 85,1 % l’an dernier.

Qui jouera au centre?
Au cours des prochains jours, Lars Eller reviendra au jeu après une blessure mineure. Cette blessure aura permis à Therrien d’essayer Galchenyuk au centre d’un trio avec Pacioretty et Gallagher. La chimie a été presque instantanée, ce qui est compréhensible, car Pacioretty et Gallagher ont souvent joué ensemble et Galchenyuk et Gallagher ont aussi évolué ensemble à de nombreuses reprises.
Puisque Desharnais connaissait encore un lent début de saison, Therrien en a profité pour améliorer son premier trio et reléguer Desharnais sur le troisième. Au retour d’Eller, qui jouera au centre et qui sera muté à l’aile. Je verrai d’un bon œil de voir Desharnais muté à l’aile, car cela permettrait de poursuivre l’expérience avec Galchenyuk et de conserver le jeune Sven Andrighetto à l’aile gauche du deuxième trio : je comprendrais mal qu’un entraîneur retire de l’alignement un jeune qui vient de compter deux buts et une passe à ses trois premiers matchs.
Malheureusement, dans mon scénario, c’est le jeune Bournival qui écope, mais comme il est jeune, il a encore plusieurs années pour se reprendre.
On verra si le club terminera l’an 2014 sur une belle poussée.