Dépenses au Sénat : Sibbeston dans l’eau chaude

11 juin 2015
0 Commentaire(s)

Le sénateur des TNO aurait réclamé pour plus 50 000 $ pour des dépenses non admissibles.


Le sénateur des Territoires du Nord-Ouest, Nick Sibbeston, est nommé dans le rapport du vérificateur général sur les dépenses injustifiées au Sénat.
Nick Sibbeston se retrouve parmi une trentaine de sénateurs canadiens sur la sellette pour avoir fait des réclamations de frais pour des dépenses sans lien avec leurs fonctions. Il ne fait pas partie des neufs sénateurs dont le dossier a été remis à la Gendarmerie royale du Canada.
Selon le rapport du vérificateur général, le sénateur Sibbeston aurait accumulé plus de 50 000 dollars en dépenses injustifiées. Ces dépenses couvrent plus d’une centaine de factures de différentes natures.
La majorité de ces dépenses sont liées aux déplacements du sénateur. Dans tous les cas, il s’agit de frais pour lesquels il n’a pu être démontré qu’ils avaient été encourus lors de voyages de fonction.
Le vérificateur général a déterminé que certains des déplacements facturés aux contribuables étaient, sans équivoque, des voyages personnels, par exemple pour le déplacement de son épouse pour rendre visite à des membres de la famille.
Selon le rapport, le sénateur avait aussi l’habitude de faire de longues escales à Yellowknife lorsqu’il voyageait entre Ottawa et sa résidence personnelle de Fort Simpson. Près de 5 000 dollars ont été facturé au Sénat pour les dépenses du sénateur et de son épouse lors de ces passages prolongés dans la capitale.
Le sénateur Sibbeston a en outre accumulé pour près de mille dollars en frais de taxi pour des déplacement personnels à Ottawa et pour environ 1 500 dollars en frais de téléphonie pour des appels et messages texte effectué par quelqu’un d’autre que lui-même et sans lien avec ses fonctions de sénateur.
Le sénateur d’allégeance libérale représente les Territoires du Nord-Ouest à la Chambre haute depuis 1999. Il a été leader du gouvernement des TNO de 1985 à 1987.
Le sénateur du Nunavut, Dennis Patterson, lui aussi un ex-leader du gouvernement des TNO, est aussi nommé dans le rapport du vérificateur général. Il aurait facturé pour près de 23 000 dollars de frais non admissibles.
L’Aquilon a bien tenté de joindre le sénateur Sibbeston pour lui offrir l’occasion de donner sa version des faits. Or, il ne nous avait pas rappelés au moment d’aller sous presse.