Prise II : Sculpture du Nord

16 juin 2000
0 Commentaire(s)
Enseveli sous une mince couche de neige cet hiver, le rocher retrouve ses couleurs et ses formes. Corbeau et gravures encastrées dans le roc sont maintenant visibles pour l'oeil averti des promeneurs ! Cependant, la phase I du projet ne sera pas complétée avant le 31 juillet 2000. Dans les semaines à venir, les travailleurs vont nettoyer les parois du rocher afin d'enlever la colle appliquée l'an dernier pour effectuer les gravures au jet de sable. Celles-ci, représentant une rivière de mains, de pieds, d'animaux et autres dessins, seront peintes par le sculpteur déné John Sabourin.

Ce dernier avait participé à la création de la sculpture de marbre qui a été exposée dans le hall de l'Assemblée législative durant tout l'hiver. Cette ¦uvre, haute de six pieds, taillée dans un bloc de marbre âgé de plus de deux milliards d'années, ne sera pas intégrée au rocher McAvoy comme le prévoyaient les plans initiaux. Par crainte de vandalisme, elle sera temporairement envoyée à Toronto, pour être reproduite. L'original sera par la suite retourné à l'Assemblée. La réplique, en bronze, sera installée sur le site de la sculpture du Nord à l'automne ou au printemps. Les coûts associés à la phase 1 du projet sont de l'ordre de 200 000 dollars, excluant la réplique de bronze évaluée quant à elle à 25 000$.

La création de l'oeuvre évolutive, qui a débuté en août 1999 en collaboration avec le sculpteur Armand Vaillan-court, se poursuivra sans lui dans les semaines à venir. D'ailleurs, un traditionnel tipi déné est installé depuis peu au sommet du rocher. Le tipi mesure15 pieds de hauteur sur18 pieds de diamètre à la base, et comprend12 poteaux. Ces proportions sont représentatives des tipis construits historiquement par les nations autochtones de la région.

Pour l'instant, la phase II du projet ne sera pas mise en branle, faute de financement. Le directeur général de la Fédération Franco-TéNOise, Daniel Lamoureux, recherche dans cette perspective d'éventuels bailleurs de fonds. Cette deuxième phase consisterait à inviter une aînée autochtone [wise woman] originaire de chaque pays circumpolaire, afin de bâtir un cercle sacré. « Nous aimerions d'autre part ajouter une forêt de bras d'acier s'élevant vers le ciel », a souligné M. Lamoureux.

Le rocher McAvoy n'appartient cependant pas à la fédération. « Nous avons loué le site à la ville de Yellow-knife pour 10 ans. Il s'agit d'un bail renouvelable. Nous avons lancé des invitations aux artistes de la région intéressés à proposer des projets qui pourraient s'ajouter à cette oeuvre monumentale en constante évolution », a commenté M. Lamoureux. Un plan d'aménagement du site sera proposé à la Ville en août. L'inauguration officielle de l'oeuvre est prévue pour le 21 juin 2001, Journée nationale des autochtones et jour du solstice d'été.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages