Des dépenses pourraient doubler d’ici 20 ans : Santé

22 février 2002
0 Commentaire(s)
Le ministère de la Santé et des Services sociaux des Territoires du Nord-Ouest a dévoilé, dernièrement, un premier rapport sur l’utilisation des services après plus d’une décennie. Les données comprises dans ce rapport couvrent la période allant de 1994 à 1999. Dans tous les secteurs d’activité, les coûts sont appelés à augmenter... parfois même à doubler.

Au point du vue des hospitalisations, on calcule un total de 37 500 jours d’hospitalisation par année. Dix-huit pour cent de ces hospitalisations ont été faites pour des naissances, 14 % pour des maladies du système digestif, 12 % pour des maladies respiratoires, 11 % pour des blessures ou des empoisonnements, 10 % pour des causes à caractère mental et 35 % pour des raisons diverses. Les coûts reliés aux hospitalisations sont estimés à 47 millions de dollars par année, ce qui ne comprend pas les frais administratifs.

Chaque année, plus de la moitié des résidents des T.N.-O. ont utilisé la clinique externe. En fait, les hôpitaux constituent le contact le plus fréquent entre les Ténois et le système de santé. Bien entendu, la population âgée forme la principale clientèle des hôpitaux avec un coût moyen per capita de 300 dollars pour les visites en clinique externe seulement. À un tel rythme, on s’attend à ce que le coût annuel des services hospitaliers des T.N.-O. triple au cours des 20 prochaines années, passant de 53 millions de dollars à 140 millions de dollars.

Environ 81 % de la population effectue au moins une visite à un cabinet de médecin à chaque année. Les Autochtones effectuent des visites en clinique selon une proportion de 72 %, alors que 90 % des non-Autochtones visitent leur médecin sur une base annuelle. Généralement, presque la moitié des gens qui visitent un médecin régulièrement habite à Yellow-knife.

Les visites chez le médecin représentent environ 11,7 millions de dollars par année, ce qui constitue 14 % des dépenses du ministère. Les examens réguliers et spéciaux représentent 55 % de la pratique médicale en cabinet. D’ici 2020, on prévoit que les dépenses du gouvernement dans ce secteur auront grimpé à 23,5 millions de dollars.

Les dépenses reliées aux centres de santé et aux unités de santé publique sont évaluées à 10,4 millions par année. Environ 19 500 patients visitent l’un de ces services chaque année. La moyenne du nombre de visites annuelles est de 5,5. Ces centres sont le premier contact de 30 % de la population avec le réseau de la santé.

Le coût annuel des déplacements pour raisons médicales, soit par avion, ambulance ou taxi, atteint chaque année les 5,8 millions de dollars. Une moyenne annuelle de 3200 patients ont utilisé ce service. Les personnes âgées l’utilisent pour une proportion de 27 %. La majorité des voyages ont été effectués à l’intérieur du territoire, alors que 27 % des voyages, représentant 48 % des dépenses, ont été effectués ailleurs. Environ 28 % des déplacements ont été considérés comme urgents, ce qui est plus dispendieux. Dans 20 ans, les dépenses reliées aux déplacements pourraient atteindre 12,3 millions de dollars.