Une trentaine de personnes changent de boulot : Restructuration au ministère de la Santé et des Services sociaux

03 mai 2002
0 Commentaire(s)
La restructuration actuellement en cours au ministère de la Santé et des Services sociaux s’inscrit dans le cadre du Plan d’action en matière de santé, rendu public en janvier dernier par le ministre Michael Miltenberger. Cependant, personne ne devrait se retrouver au chômage.

« Avant les changements, nous avions 168 emplois au sein du ministère, après la restructuration, nous en auront autant. Une trentaine de nos employés seront affectés et nous disposons de plus de 50 emplois vacants », de faire savoir le sous-ministre à la Santé et aux Services sociaux, Mark Cleveland.

C’est la directrice exécutive à la Direction de la planification des ressources humaines, Lynn Elkin, qui travaille avec les personnes touchées par ce changement. Celle-ci doit se conformer à la politique gouvernementale de rétention du personnel. C’est-à-dire que l’on tentera de replacer les personnes dont le poste est aboli à l’intérieur du même ministère, ou, en cas d’impossibilité, au sein du gouvernement.

Selon elle, il s’agit souvent d’une occasion pour les gens de démarrer une nouvelle carrière. « Nous offrons différents services à ces gens, allant du service de consultation au service d’orientation. Nous leur offrons aussi certains conseils au niveau financier », dit-elle.

Mme Elkin essaie, avec ces fonctionnaires, de trouver un emploi convenant à leurs intérêts et qu’ils sont qualifiés pour faire dès maintenant. « Les gens peuvent aussi regarder vers la formation. Ils peuvent prendre une année entière pour apprendre à occuper un nouvel emploi. Certaines personnes peuvent donc sauter sur cette chance pour changer de secteur d’activité ».

Les emplois touchés sont principalement au niveau administratif, de faire savoir M. Cleveland : « Les emplois affectés vont de l’employé de soutien au spécialiste, en passant par les gens impliqués au niveau des politiques ».