Rencontre des premiers ministres du Nord : Renouveler la vision

11 septembre 2014
0 Commentaire(s)
De gauche à droite, Bob McLeod, Darrell Pasloski et Peter Taptuna. Les premiers ministres des TNO, du Yukon et du Nunavut ont renouvelé le 5 septembre dernier leur vision commune sur le développement du Nord.

De gauche à droite, Bob McLeod, Darrell Pasloski et Peter Taptuna. Les premiers ministres des TNO, du Yukon et du Nunavut ont renouvelé le 5 septembre dernier leur vision commune sur le développement du Nord.

Les premiers ministres s'entendent sur des principes généraux.

Jeudi dernier à Yellowknife, le premier ministre Bob McLeod et ses homologues du Yukon et du Nunavut, Darrell Pasloski et Peter Taptuna, ont renouvelé leur stratégie d'adaptation panterritoriale au réchauffement climatique adoptée en 2011, et mis à jour leur vision commune sur le développement du Nord, formulée en 2007.
Le document Progresser ensemble dans l'adaptation au réchauffement climatique dans le Nord Canadien, publié conjointement par les gouvernements territoriaux, fait état de la recherche accomplie et en cours dans leur espace respectif, avec des partenaires fédéraux, privés et universitaires, et pour lesquels il y a échange d'information. Ce document répertorie 23 projets dans les territoires, le Yukon se taillant la part du lion avec 14 d'entre eux. Étrangement, le Yukon et les TNO travaillent chacun de leur côté sur une recherche analogue, la vulnérabilité au dendroctone du pin ponderosa, sans pousser plus loin la collaboration. Sinon, les recherches des TNO liées au réchauffement climatique et présentées dans le document sont l'évaluation de la vulnérabilité des bâtiments publics territoriaux, le plan de protection communautaire aux incendies de forêt, la cartographie du mouvement du pergélisol et l'évaluation de l'impact sur les déchets dangereux municipaux.

Des axes majeurs
En conférence de presse, le premier ministre des TNO, Bob McLeod, a avancé que les nombreux changements — transfert des responsabilités, ententes d'autonomie pour des peuples autochtones, etc. — survenus lors des sept dernières années ont rendu nécessaire une mise à jour de l'engagement formel des territoires à travailler ensemble, engagement décrit dans le document Une vision nordique : bâtir un Nord meilleur. Bob McLeod et ses homologues Darrell Pasloski et Peter Taptuna ont donc défini quatre piliers de la philosophie du Nord, quatre domaines où les territoires devraient faire front commun, dans leurs revendications au fédéral par exemple. Ce sont : des citoyens productifs qui s'investissent, l'énergie, l'infrastructure et la gouvernance. « Lorsque nous travaillons ensemble, a déclaré Bob McLeod, nous accomplissons plus de choses que lorsque nous travaillons séparément. »
Lors de leur rencontre, les premiers ministres ont discuté de santé mentale, une notion inhérente au premier axe énoncé. Ils ont demandé à leur ministres de la santé respectifs d'explorer les ressources de la cybersanté mentale ainsi que d'autres solutions de rechange qui permettraient d'apporter plus facilement des soins appropriés dans des collectivités éloignées. Les ministres de la santé devront rendre compte de leurs démarches lors du prochain Forum des premiers ministres du Nord, qui aura lieu en 2015 au Nunavut.

Énergie et santé
Les dirigeants des territoires se sont entendus pour dire que le fédéral doit continuer à jouer un rôle dans le développement du logement et que le secteur privé doit participer à résoudre les besoins au Nord. Ils ont reconnu que le Nord est un endroit où le coût de la vie est élevé et qui nécessite une forme d'énergie propre et peu onéreuse. Alors que Peter Taptuna a déclaré que les déficiences énergétiques étaient un problème majeur pour les investissements au Nunavut, notamment dans le domaine des mines, Darrell Pasloski, du Yukon, annoncé qu'il cherchait à créer un autre barrage pour développer chez lui l'hydroélectricité, qui est une énergie renouvelable. « En attendant, a-t-il dit, nous cherchons à développer le gaz naturel liquéfié. »
Le premier ministre Bob Mcleod a réaffirmé la volonté prioritaire de son gouvernement d'augmenter la population ténoise de 2 000 personnes d'ici cinq ans. « Les TNO et le Nouveau-Brunswick sont les seuls endroits au Canada où la population diminue », a-t-il déploré. Il est revenu sur la question du grand nombre de travailleurs du secteur minier demeurant hors TNO; le GTNO continue à chercher une solution à ce problème. Simultanément, la Compagnie Dominion Diamond, qui possède notamment la mine Ekati aux Territoires du Nord-Ouest, cessera à la fin du printemps de financer le transport des mineurs d'Edmonton en direction et au départ des TNO.

 

Photo 3pmNord.jpg: