Ministre Moses : Rencontre à l'Assemblée

Le vendredi 10 juin a marqué la première rencontre entre les représentants de la francophonie ténoise et Alfred Moses, depuis sa nomination au poste de ministre de l'Éducation, de la Culture et de la Formation à la fin 2015. Les discussions ont porté sur les priorités de la communauté francophone sur l'ensemble des TNO. L'éducation et les services en français ont été les deux grandes lignes prioritaires soulignées. Sur la photo, sur le parvis de l'Assemblée législative : Maxence Jaillet (Aquilon/Radio Taïga), Jean-François Pitre (Collège nordique, AFCY), Alexandre Larouche (APADY), Étienne Croteau (CSFTNO), Linda Bussey (FFT), Alfred Moses (GTNO), Yvonne Careen (CSFTNO), Jean de dieu Tuyishime (FFT), Antoine Gagnon (CDÉTNO), Angie Paquin (GPS), Stephanie Roy (GPS) (Crédit photo : L'Aquilon)


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.