Élections fédérales 2015 : Réactions face aux résultats

22 octobre 2015
0 Commentaire(s)


 Dennis Bevington
Devant la défaite, Dennis Bevington qui demandait un quatrième mandat de suite, a reconnu que le vote dans la circonscription des Territoires du Nord-Ouest avait suivi le vote national. « À travers le pays, nous avons vu un large mouvement vers les libéraux, et je ne pense pas qu’il y a eu de différence ici. Je pense qu’à travers le pays, les gens regardaient vers un parti qui pourrait le mieux changer le gouvernement Harper et c’est exactement ce qui est arrivé ici également. » Dennis Bevington souhaite maintenant le meilleur au parti majoritaire de Justin Trudeau disant qu’il a « confiance qu’il puisse concrétiser un réel changement ».
L’ex-député ténois a tenu à remercier les habitants de sa circonscription pour leur soutien étalé sur presque une décennie. Il témoigne que cela a été une expérience formidable pour lui. Pour finir, il s’est dit sûr que Michael McLeod puisse bien représenter le Nord.
Propos recueillis par Noémie Bérubé
 John Moore
Le candidat vert, John Moore est allé en personne saluer la victoire de son adversaire libéral. « Je suis très heureux de ma campagne, et du processus des élections. Je suis entré tard dans la course avec très peu d’attentes. Mais plus que tout, au cours de cette campagne, mon but n’était pas de me concentrer sur le nombre de votes, mais bien de porter mon attention sur les discussions qui prenaient lieu en arrière-plan. Les électeurs ont besoin d’être informés, et je pense que j’ai bien contribué à cette conversation. Peut être que plus de personnes pourront maintenant influencer comment approcher ces décisions. » John Moore est certain que le parti vert gagnera plus de sièges dans le futur. Il répète que les chances de son parti ont été diminuées par le vote stratégique. « Durant cette campagne, tous les partis à part les conservateurs, ont parlé d’une forme de représentation proportionnelle. J’ai hâte de voir en quoi cela peut se traduire, et les prochains résultats, alors que les gens seront libres de voter avec leurs espérances plutôt qu’avec leurs peurs. »
 
Reid Tait
Au bureau de la permanence libérale, une des personnes récoltant les résultats des différents bureaux de vote était Reid Tait, jeune électeur passionné de technologie. « Je collecte les résultats avant qu’ils soient officiels, et je les entre dans notre ordinateur pour montrer aux gens dans la salle notre avancée par rapport aux autres candidats. » Il raconte qu’il a toujours eu un intérêt pour la politique et les gouvernements. « J’étais vraiment excité quand je suis allé voter ce matin. J’ai eu 18 ans au début du mois d’octobre. C’était une grosse affaire de pouvoir voter pour la première fois. » Il a exprimé qu’après avoir grandi avec un député dans l’opposition, il reconnaissait l’occasion de voir un changement grâce à un député ténois au sein d’un caucus majoritaire.