Arts et culture : Qui veut s’approprier les droits des artistes du Nord?

13 août 2009
0 Commentaire(s)
Le photographe George Lessard en pleine action, lors d'un voyage d'échange en Russie, ce printemps. (Photo: Yudin Andrey Nikolaevich)

Le photographe George Lessard en pleine action, lors d'un voyage d'échange en Russie, ce printemps. (Photo: Yudin Andrey Nikolaevich)

Le photographe George Lessard dénonce les pratiques douteuses du gouvernement des TNO en matière de respect du droit d’auteur.

Le photographe indépendant George Lessard n’a pas l’intention de s’enregistrer sur le répertoire en ligne des artistes des TNO (www.nwtarts.ca). Il n’est pas contre l’idée de diffuser son talent en ligne – loin de là! – mais il trouve que le prix à payer pour être listé sur ce site Web du gouvernement des TNO est plutôt salé.

« Quand vous voulez devenir membre de ce site-là, explique-t-il, on vous demande des images de votre œuvre et on demande aussi une licence pour l’utilisation de ces images, de la part du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Une licence qui les autorise à l’utiliser de n’importe quelle façon que ce soit. Je pense que ce n’est pas juste. Ils devraient plutôt demander une licence restreinte à l’utilisation de l’image sur ce site spécifique. »

Si vous souhaitez vous enregistrer sur ce répertoire, vous devrez remplir et signer un formulaire dont l’une des clauses spécifie que le gouvernement retient les droits de reproduction de l’image cédée « pour tout usage dont notamment, mais non limité à, l’illustration, la publicité, le marketing ou la publication sur tout support électronique ou imprimé ». C’est ce passage qui irrite Lessard, qui relève au passage que le formulaire n’est disponible qu’en anglais. Selon lui, le gouvernement retire le pain de la bouche à ceux qu’il prétend défendre.

« Le gouvernement des TNO dit qu’il veut encourager les artistes, mais dans ce cas-ci, il n’y a pas de possibilité pour les artistes de générer un revenu avec ces images-là », dit-il. Selon lui, le GTNO aiderait davantage les créateurs en leur achetant les droits restreints de reproduction des images qu’en leur demandant de les céder intégralement et sans compensation.

Celui qui est membre du Collectif pour les droits d’auteur du Front des artistes canadiens a écrit au ministre de l’industrie du tourisme et de l’investissement, Bob McLeod, afin de lui faire entendre son mécontentement. Le ministre n’a pas tardé à lui répondre pour lui dire que l’intention n’a jamais été d’usurper les droits d’auteurs des artistes du Nord.

Dans sa lettre, le ministre affirme que seules les reproductions à des fins de promotion et de communications internes des photos soumises sur le site nwtarts.com sont envisagées par le gouvernement. « Cette base de données est un programme promotionnel dont l’adhésion repose sur une base volontaire par les artistes, écrit le ministre. Plus de 200 artistes ont souscrit à ce programme pour être exposé sur le site Web et dans des publications afférentes telles que Artist Newsline, une lettre d’information du GTNO destinée à la communauté artistique des TNO. Ce n’est que ce genre de promotion du travail des artistes qui est envisagée et permise par le formulaire de cessation de droits tel que rédigé. »

Mais George Lessard n’en démord pas. « Quand même, n’importe quel ministère du gouvernement peut faire n’importe quoi avec les images qu’on soumet », dit-il.

D’après lui, les artistes des TNO auraient avantage à mieux connaître les ramifications du droit d’auteur. « J’espère que le ministère de l’Industrie aidera un jour les artistes du Nord à mieux connaître leurs droits, dit-il.C’est important. »