Chronique TNO Santé : Quelle est votre boisson santé préférée?

31 janvier 2013
0 Commentaire(s)


Les résidents des trois Territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut) connaissent la Campagne Non aux boissons gazeuses qui s’active chaque année entre janvier et mars. Cette campagne encourage les élèves et les leurs familles à boire et à manger santé, à promouvoir une saine alimentation pour l’amélioration de notre mieux-être et à prévenir l’obésité et les maladies chroniques à long terme.

Puisqu’on parle de boisson santé, j’aimerais attirer votre attention sur des boissons énergisantes qui ont connu une croissance phénoménale au cours des dernières années. Devant les bénéfices allégués de ces produits sur les niveaux d’énergie, de vivacité et de performance, les consommateurs y recourent pour différentes raisons et dans une variété d’occasions. Parmi les motifs de consommation rapportés, on retrouve : se tenir éveillé, obtenir un regain d’énergie, être plus motivé, améliorer sa performance sportive ou faire la fête toute la soirée. Certains vont également les consommer pour leur bon goût, pour s’hydrater, pour leurs bénéfices perçus sur la santé, ou pour améliorer le goût des boissons alcoolisées. Inoffensives en apparence, on en sait peu sur les habitudes de consommation de ces produits.

Le terme boisson énergisante désigne : tout produit se présentant sous la forme d’une boisson ou d’un concentré liquide et qui prétend contenir un mélange d’ingrédients ayant la propriété de rehausser les niveaux d’énergie et de vivacité, excluant les boissons pour sportifs.
Les boissons énergisantes sont souvent confondues avec les boissons pour sportifs, parfois appelées boissons énergétiques (ex. Gatorade®, Powerade®). Toutefois, les boissons pour sportifs ne contiennent pas de caféine ou d’autres ingrédients stimulants et ne sont pas gazéifiées. Ces dernières contiennent une quantité moindre de sucre ainsi que des sels minéraux (généralement sodium, potassium, chlore), afin de répondre aux besoins suscités par un effort physique prolongé et accompagné d’une sudation importante.

Selon la littérature scientifique disponible, les effets sur la santé découlant de la consommation des boissons énergisantes seraient principalement liés à leur contenu en caféine et en sucre. Pour ce qui est des autres ingrédients, les teneurs présentes dans les boissons énergisantes semblent induire peu d’effets indésirables à court terme.

La consommation de caféine : ses effets
La caféine est sans aucun doute la substance stimulante légale la plus consommée dans le monde. En plus des boissons énergisantes, plusieurs produits de consommation peuvent en contenir, comme le café, le thé, les boissons gazeuses, le chocolat, les friandises et les médicaments. Bien que cette substance puisse produire un certain effet stimulant (hausse d’énergie temporaire, amélioration de la concentration, maintien de l’éveil), ses effets ne sont pas que positifs.
- Un apport en caféine supérieur aux limites recommandées peut entraîner l’apparition de différents symptômes, depuis la simple nausée jusqu’à des problèmes cardiaques graves.
- La consommation sur une base régulière d’une quantité modérée à élevée de caféine peut entraîner un syndrome d’intoxication chronique appelé « caféinisme » et caractérisé par des symptômes tels que : maux de tête, nervosité, irritabilité, tremblements, soubresauts musculaires occasionnels, troubles gastro-intestinaux, hyperventilation, augmentation de la quantité d’urine (effet diurétique), palpitations cardiaques et arythmies.
- Une dépendance physique et psychologique à la caféine peut également se développer à la suite d’une consommation régulière de produits qui en contiennent, et ainsi induire des symptômes de sevrage à l’arrêt de la consommation.
- Les enfants et les adolescents sont beaucoup plus à risque d’intoxication chronique ou aiguë à la caféine et sont particulièrement susceptibles à l’apparition d’effets indésirables.
- La consommation régulière de boissons sucrées, incluant les boissons énergisantes, n’est pas une habitude favorable à une saine alimentation. En plus de fournir un excès de sucre et de favoriser le gain de poids, ces boissons risquent de remplacer celles qui méritent une plus grande place dans l’alimentation, comme l’eau et le lait.
- La consommation simultanée de boissons énergisantes et d’alcool est déconseillée par Santé Canada. La caféine contenue dans les boissons énergisantes pourrait réduire la sensation d’ébriété, sans toutefois diminuer l’affaiblissement de certaines facultés par l’alcool (ex. : coordination motrice, temps de réaction).
À retenir…
- La consommation de boissons énergisantes devrait être évitée chez les enfants et devrait être limitée chez les adolescents en raison des impacts néfastes sur la santé liés à la teneur élevée en caféine et en sucre de ces boissons, et à leur niveau d’acidité.
- Les boissons énergisantes ne sont pas formulées pour répondre aux besoins liés à la pratique d’activité physique; elles ne devraient pas être utilisées à la place de l’eau ou des boissons pour sportifs.
- Dans l’optique que la prise simultanée de caféine et d’alcool pourrait augmenter la quantité d’alcool consommée et atténuer la sensation d’ébriété, ces deux substances ne devraient pas être consommées de façon concomitante.

Source :
Le rapport Boissons énergisantes : risques liés à la consommation et perspectives de santé publique, disponible en format électronique (PDF) sur le site Web de l’Institut national de santé publique du Québec au : http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1167_BoissonsEnergisantes.pdf