Éditorial : Que nous prépare 2014?

09 janvier 2014
0 Commentaire(s)

 

Je n’aime pas particulièrement jouer les devins, mais cela fait partie du jeu que de tenter d’envisager ce que nous réserve 2014. Voici quelques prédictions!

Au niveau territorial, le gouvernement territorial et le gouvernement fédéral continueront de forcer la main des Premières Nations du Dehcho et celle d’Akaitcho pour devenir partie prenante de l’entente sur le transfert partiel de responsabilités en matière de ressources naturelles. Ces deux groupes ne sont toujours pas couverts par une entente territoriale. Dans le Dehcho, les gouvernements tenteront de diviser pour régner en obtenant la signature des conseils tribaux de la région de Liard, où se trouve une grande quantité de gaz et de pétrole.

Dans la question de la poursuite judiciaire contre le gouvernement territorial sur la question des programmes d’enseignement en français langue première, le gouvernement territorial va appuyer quelques initiatives reliées aux infrastructures scolaires insuffisantes. Malgré son refus de reconnaitre ses torts, le GTNO va entreprendre des premières démarches afin de garantir une égalité de traitement entre les élèves francophones et les élèves anglophones — tout en continuant son appel devant les tribunaux.

Devant les coupes du fédéral dans ses programmes d’appui aux communautés de langues officielles, les associations francophones continueront à en arracher sans le bon soutien traditionnel de Patrimoine canadien. On s’apercevra que le dépérissement de nos organismes est une des conséquences cachées du Plan d’action du gouvernement fédéral.

Au national, les partis d’opposition continueront de battre le fer du scandale du Sénat. Ils espèrent que ce cheval de bataille ne sera pas mort d’ennui l’an prochain lors des élections fédérales prévues pour mai 2015.

Les nouvelles internationales continueront de nous inonder d’un grand nombre de conflits, de génocides et de calamités climatiques de toutes sortes, mais ce seront des drames anodins locaux qui continueront de faire réagir le plus vivement nos concitoyens.