Chronique TNO Santé : Quand ça ne va pas… Les troubles anxieux

11 octobre 2012
0 Commentaire(s)


L’anxiété est une réaction normale à diverses situations stressantes ou menaçantes ou aux aliénas de la vie. Néanmoins, les personnes souffrant d’un trouble anxieux éprouvent une anxiété démesurée, morbide et irréaliste qui perturbe leurs relations, leurs activités scolaires, leur rendement au travail ainsi que leurs activités sociales et récréatives.
Globalement, les troubles anxieux sont les plus fréquents de tous les troubles mentaux et affectent environ 12 % des Canadiens et Canadiennes. La manifestation de troubles anxieux semble découler de l’interaction complexe de facteurs génétiques, biologiques et environnementaux comme le stress en milieu familial, à l’école ou au travail. Les enfants d’adultes souffrant de troubles anxieux sont beaucoup plus à risque. Les personnes gravement affectées par un trouble anxieux sont également plus susceptibles de souffrir d’un autre type de trouble anxieux, ou d’une dépression majeure ou d’une dysthymie, de l’alcoolisme, de la toxicomanie ou d’un trouble de la personnalité.

Types de troubles anxieux
Trouble anxieux généralisé. Anxiété ou inquiétude excessive au sujet de plusieurs événements ou activités se manifestant pendant plusieurs jours sur une période d’au moins 6 mois avec des symptômes associés (comme la fatigue et une mauvaise concentration).
Trouble obsessionnel compulsif (TOC). Le TOC se caractérise par des peurs irrationnelles, des pensées ou des images qui s’imposent à l’esprit de façon répétée et inappropriée (obsessions). Les personnes obsessives tentent à ne pas tenir compte ou à supprimer ces pensées par des rituels, des impulsions ou des comportements répétitifs (compulsions).
Phobie spécifique. Crainte marquée et persistante d’objets ou de situations clairement discernables (par exemple, prendre l’avion, les élévations et les animaux, etc.).
Phobie sociale (anxiété d’origine sociale). Elle se caractérise par une anxiété intense manifestée uniquement en société et peut comprendre des palpitations, des tremblements, une transpiration abondante, un malaise gastro-intestinal, la diarrhée, une tension musculaire ou de la confusion, juste parce que la personne ressent une peur intense d’être embarrassée ou de se sentir observée.
Trouble de stress post-traumatique. Il s’agit de flashback, de pensées et de souvenirs effrayants persistants, de la colère ou d’irritabilité en réaction à une expérience terrifiante lors de laquelle il y a eu mal physique ou menace (par exemple, le viol, des mauvais traitements pendant l’enfance, la guerre ou un désastre naturel).
Troubles de panique. Il se caractérise par des sensations de panique qui surviennent soudainement et sans avertissement dans des situations non menaçantes.

Symptômes
- Sentiments intenses et prolongés de peur et de détresse qui sont hors de proportion avec la menace ou le danger réel.
- Les sentiments de peur et de détresse empiètent sur le fonctionnement quotidien normal.


Traitement
- Une détermination précoce suivie d’une prise en charge appropriée s’avèrent impératives pour rehausser la qualité de vie des personnes souffrant de troubles anxieux.
- Trop souvent, les symptômes ne sont pas pris au sérieux et la personne souffrant d’un trouble anxieux est qualifiée de personne émotionnellement instable. L’éducation du public aiderait à résoudre ce problème.
- Les traitements efficaces comprennent la pharmacothérapie (antidépresseurs ou anxiolytiques) et la thérapie cognitivo comportementale (psychothérapie) qui aide la personne à transformer ses pensées anxieuses en idées rationnelles et moins productrices d’anxiété.

Ressources à consulter pour en savoir plus :
- Association canadienne des troubles anxieux : www.anxietycanada.ca
- Santé Canada : Rapport sur les maladies mentales au Canada, Ottawa, Canada, 2002 http://www.hc-sc.gc.ca/pphb-dgspsp/publicat/miic-mmac/index.html
- Fondation canadienne de la recherche en psychiatrie : Quand ça ne va pas, Toronto, Canada 2005