CDÉTNO en Europe : Promouvoir les TNO à l’extérieur du pays

22 novembre 2012
0 Commentaire(s)
Julie Belley ( Det’on Cho Corporation), Gabrielle Moncion (CDÉTNO), Anne-Christine Boudreau (CDÉTNO) et Megan Fisher (Stantec) se sont rendues à Paris et à Bruxelles pour participer à Destination Canada, des foires d’emploi tenues en Belgique et en France. (Crédit photo : Julie Belley)

Julie Belley ( Det’on Cho Corporation), Gabrielle Moncion (CDÉTNO), Anne-Christine Boudreau (CDÉTNO) et Megan Fisher (Stantec) se sont rendues à Paris et à Bruxelles pour participer à Destination Canada, des foires d’emploi tenues en Belgique et en France. (Crédit photo : Julie Belley)

Deux employées du Conseil de développement économique des Territoires du Nord-Ouest se sont rendues en Europe avec deux employeurs de Yellowknife pour faire la promotion des emplois disponibles aux TNO. 

Depuis cinq ans, le CDÉTNO participe aux foires de recrutement Destination Canada. Celles-ci ont lieu à Bruxelles, en Belgique, et à Paris, en France.
L’intérêt, pour le public européen de participer à Destination Canada se concentre l'immigration. En effet, les gens qui fréquentent ces foires sont présélectionnés parce qu’ils désirent déménager au Canada. Ils ont un intérêt à venir vivre au pays et possèdent des profils qui concordent avec les offres d’emplois soumises par les entreprises canadiennes. Évidemment, les participants ont déjà entrepris des démarches auprès des ambassades pour pouvoir déménager. Lorsque les employeurs procèdent à l’embauche avec le développement des travailleurs étrangers, la procédure est complexe en raison des questions d’immigration, des permis de travail, etc. Par contre, avec Destination Canada, la procédure est accélérée, car si les représentants d’entreprises décident d’engager, ils obtiendront un soutien au niveau des ambassades. Tout cela est prévu pour que les tracas de l’embauche à l’étranger soient simplifiés au maximum, ce qui représente un avantagecertain pour les employeurs qui passent par le filtre de Destination Canada. Pour s’assurer que tout se déroule bien, le CDÉTNO offre des programmes aidant à l’intégration économique des nouveaux arrivants travailleurs et assure un suivi avec les employeurs si des problèmes surviennent. Pour ce qui est des questions en rapport avec l’immigration, ce sont les gens de l’équipe d’immigration TNO qui restent en charge. Les employeurs cherchant à embaucher, qui ne réussissent pas à trouver localement ou qui cherchent des gens avec des spécialisations particulières, ce qui peut représenter un défi de taille, ont assurément eu accès à un plus important bassin de curriculum vitae grâce à Destination Canada. Cependant, aucune promesse n'était formulée quant à trouver l’employé recherché, mais ils ont eu un large éventail de candidatures. « Chaque année, nous recevons énormément de c.v., l’an dernier, nous faisions la promotion d’une douzaine de postes et nous avons reçu au-delà de 600 c.v. au total », a dit Batiste Foisy, le responsable aux communications et au marketing du CDÉTNO.
Mme Belley, représentante de la compagnie Det’on Cho, a confié avoir eu cinq coups de cœur parmi toutes les personnes rencontrées durant ces foires. Elle n’a pas pu toutefois dire s’ils procéderont à leur embauche. Elle a ajouté que la table des Territoires du Nord-Ouest a été très achalandée. À ce sujet, la directrice générale du CDÉTNO, Andréanne Laporte, a commenté que « déjà, on sait qu’il y a eu plus de chercheurs d’emploi en France ». Mme Laporte a souligné une différence majeure constatée cette année pour assurer la participation du CDÉTNO aux foires de recrutement : Citoyenneté et Immigration Canada finançait les organismes tandis que cette année, ce financement a été coupé. Le CDÉTNO a dû être créatif dans sa façon de trouver son financement, et a finalement reçu l’appui financier du ministère de l’Industrie du Tourisme et de l’Investissement des Territoires du Nord-Ouest pour permettre à Gabrielle Moncion et à Anne-Christine Boudreau, deux employées du conseil, ainsi qu’à Megan Fisher, salariée chez Stantec, et Mme Belley, de participer à Destination Canada. Il s’agissait d’une première pour les membres du CDÉTNO que d’avoir des membres d’entreprises pour les accompagner à l’événement.