Alpha TNO : Prolongation de l’activité l’Heure du conte à Fort Smith

25 avril 2013
0 Commentaire(s)
La communauté francophone de Fort Smith a bénéficié de deux ateliers supplémentaires de l’Heure du conte organisée par Alpha TNO. (Crédit photo : Laura Aubrey)

La communauté francophone de Fort Smith a bénéficié de deux ateliers supplémentaires de l’Heure du conte organisée par Alpha TNO. (Crédit photo : Laura Aubrey)

Les fins de semaine des 20 et 27 avril, la communauté francophone de Fort Smith a vu une suite aux ateliers l’Heure du conte, amorcée à l’automne dans les collectivités des Territoires du Nord-Ouest.

Transmettre la passion de la lecture en français était le but qu’Alpha TNO a proposé l’automne dernier, lorsque l’organisme a dévoilé son projet aux communautés nordiques vivant en milieu minoritaire.

Par diverses activités telles que la lecture de contes, le chant de comptines ou la création de jeux, les animateurs devaient interagir avec les enfants en français, et ce, dans le cadre du projet Les compétences des parents sont essentielles aux TNO. Ainsi, pendant une heure, parents et enfants pouvaient célébrer la culture francophone en famille. Dans la plupart des cas, l’Heure du conte se déroulait dans les locaux des organisations francophones.

Inuvik, Yellowknife et Fort Smith ont été les collectivités où des mentors ont reçu de la formation pour animer l’activité l’Heure du conte.

Fort Smith a été l’hôte de quatre ateliers entre octobre et novembre 2012. À la suite du succès obtenu, l’ajout de séances supplémentaires était envisageable pour la petite communauté francophone. Léo-Paul Provencher, directeur général de la Fédération franco-ténoise, a confié avoir été chanceux, car il a pu renégocier le projet avec le bailleur de fonds afin d’allonger sa durée et permettre de planifier deux périodes supplémentaires. « Puisque l’expérience automnale a été relativement courte pour créer une habitude de vie dans une famille, ils ont cru bon de demander un renforcement », a-t-il commenté.

« Au moment de la première expérience, il n’y a pas eu un taux de participation assez élevé », a indiqué Marie-Christine Aubrey, présidente de l’Association francophone de Fort Smith, soulignant le fait que la saison de ski battait son plein et que d’autres activités sportives ou culturelles entraient en conflit d’horaire avec l’Heure du conte. Cependant, Madame Aubrey a ajouté que les jeunes ont probablement promu l’activité entre eux, car le nombre d’enfants ayant assisté le 20 avril était supérieur à 25. À la fin de chaque heure, tous les gamins ont pu repartir avec un livre offert par le Collège Frontière.

L’activité l’Heure du conte a été retenue d’une expérimentation d’une séance de travail avec les parents et les enfants des familles en alphabétisation familiale.
Le comité-conseil a jugé que pour le Nord et les communautés isolées, elle était très appropriée comme expérience de travail. Les mentors affectés au projet ont donc reçu une formation spécialisée pour l’animation et l’utilisation de matériel, afin que les parents développent une habileté et pour leur donner le goût de reproduire ces types d’activités et à profiter de la lecture. Le directeur général de la Fédération franco-ténoise, Léo-Paul Provencher, a signalé qu’« il y a un impact important du côté des parents qui développent l’habileté de se servir d’un livre », mentionnant que cela leur permet de se rapprocher de leurs enfants.

De plus, les parents ont accès à un outil de travail simple en matière d’expérience, soit une trousse disponible en ligne sur le site Internet de la Fédération franco-ténoise. Cette dernière est une synthèse décrivant l’expérience de l’Heure du conte pour que n’importe qui puisse la reproduire sans l’aide de mentors.