Grosse pièce de marbre. : Projet de sculpture

30 juillet 1999
0 Commentaire(s)
La municipalité de Yellowknife a finalement donné son accord à la Fédération Franco-TéNOise (FFT) pour poursuivre son fameux projet de sculpture sur le MacAvoy Rock . Si tout va bien, les travaux débuteront le 9 août et se poursuivront jusqu'au mois de septembre. Toutefois, la FFT doit encore obtenir le permis de développement nécessaire.

Depuis 1996 la Fédération tente d'obtenir du financement et le droit d'installer la pièce sur un terrain. Or le terrain en question n'est pas exclusivement sous la juridiction de Yellowknife. Le bail octroyé à la FFT occupera seulement l'espace de la sculpture.

« Le terrain appartient à la Couronne. La ville devait demander au ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien ainsi qu'aux Autochtones de Yellowknife l'autorisation d'utiliser le terrain », a expliqué Régina Pfeifer, chargée du projet.

De plus, le bloc de marbre qui deviendra sous peu l'¦uvre d'art est arrivé à Yellowknife le 14 juillet dernier. Pour l'instant, il est situé sur un terrain privé dans Old Town.

Le bloc de marbre qui avait d'abord été sélectionné pour ce projet n'appartenait pas à la Fédération, a indiqué Daniel Auger, l'ancien président de la FFT. En raison des délais causés par le manque de financement, ce bloc a été utilisé pour un autre projet de sculpture. Cette dernière se retrouve au centre touristique d'Inuvik.

Quatre artistes tailleront la sculpture : Sony MacDonald, un Métis de Fort Smith, John Sabourin, un Déné de Fort Simpson, Eli Nasogaluak, un Inuvialuit de Tuktoyaktuk et Armand Vaillancourt, un francophone du Québec. Elle est censée représenter la rencontre des quatre cultures ainsi que l'entrée dans le nouveau millénaire. Le projet a suscité de la controverse lorsque le nom d'Armand Vaillancourt a été retenu. Aucune consultation n'a été entreprise pour trouver un sculpteur francophone vivant aux T.N.-O. « Je suis probablement le seul Canadien-français à avoir travaillé avec les Inuit », s'est indigné François Thibault, un sculpteur franco-ténois qui a déjà reçu une commande de la reine d'Angleterre. Il affirme n'avoir reçu aucune documentation pour participer au projet de sculpture.

Une conférence de presse devrait avoir lieu le 16 août prochain pour annoncer les progrès en cours. Des plans de la sculpture ont été présenté au public.