Feu vert! : Projet Diavik

12 janvier 2001
0 Commentaire(s)
Le budget total, alloué au projet Diavik pour l'année 2001, s'élèvera à environ 500 millions de dollars, selon la directrice des relations avec les investisseurs d'ADC, Caroline Glasbey. Ce projet est financé à 60 % par DDMI (Rio Tinto, Londres) et à 40 % par ADC, une compagnie canadienne dont le siège social se trouve à Toronto.

Pour l'année 2001, DDMI prévoit la construction d'une piste d'atterrissage de1600 mètres, soit une piste assez longue pour que puisse y atterrir n'importe quel type d'avion, comme les avions à réaction de la catégorie des 737.

Les employés débuteront également la construction de la première digue, qui devrait être achevée en 2002, selon les prévisions de DDMI. Un entrepôt pour le diesel sera érigé sur le site ainsi que les installations nécessaires aux opérations minières.

Dès l'ouverture de la route de glace, qui devrait avoir lieu d'ici quelques semaines, 4000 chargements de camions, contenant du carburant et des matériaux divers, seront acheminés vers le site de Diavik. Ainsi pourra débuter la construction du camp sud qui accueillera1000 travailleurs l'an prochain.

La production de diamants doit débuter en l'an 2003. « Nous sommes la seule compagnie canadienne dans le domaine de la production de diamants. Lorsque la mine Diavik sera en opération, le Canada fournira entre 10 et 15 % des diamants sur le marché mondial en termes de valeur (carats). Cet estimé inclus la mine Ekati (BHP) et la future mine Diavik », souligne Caroline Glasbey. DDMI et ADC ont déjà signé une entente avec la joaillerie Tiffany pour vendre ses pierres précieuses aux États-Unis et en Europe.

Tous les permis environnementaux nécessaires à la mise en oeuvre du projet ont été obtenus. Quant aux accords de participation avec les communautés autochtones, ils ont tous été signés sauf ceux de la communauté dénée de Lutsel K'e et de l'Association inuite du Kitikmeot.

« Nous sommes en négociation en ce moment et la décision sera prise d'ici la semaine prochaine », affirme l'assistante du chef Lockhart, de Lutsel K'e, Lucy Sanderson. L'Association inuite du Kitikmeot n'a pu être rejointe.