Premières nations Dehcho: Jerry Antoine passe de l'autre côté du micro

22 février 2008
0 Commentaire(s)


Une semaine après que les meneurs des Premières nations Dehcho aient voté la destitution de Herb Norwegian au poste de grand chef, ils ont une fois de plus uni leurs voix pour élire un remplaçant temporaire afin d'assurer cette fonction jusqu'à la prochaine grande assemblée de juin. Depuis le lundi 11 février, Gerald (Jerry) Antoine est celui qui parle au nom de la Première nation Dehcho. Un léger changement pour celui qui tenait le micro de la radio autochtone des TNO (CKLB) depuis des années, entre autres lors des retransmissions de grandes réunions autochtones à travers les Territoires.

« Ils m'ont demandé de travailler pour eux jusqu'à la grande assemblée annuelle de cet été, commente le nouveau chef dès son entrée en fonction. Ce sera beaucoup de travail jusque-là et je vais élaborer un plan d'action pour accomplir toutes mes tâches avant l'assemblée de juin. Je dois travailler sur les aspects à améliorer et il faut aussi monter le budget en conséquence. » Si le grand chef suppléant semble être l'homme de la situation, il a expliqué qu'il n’était pas tout seul et que les aînés ainsi que les meneurs des dix nations dénées et des deux groupes métis du Dehcho étaient là pour le soutenir et le guider. Il a aussi concédé que même s'il était au courant des dossiers relatifs aux négociations territoriales avec le gouvernement, il devait s'asseoir avec son équipe de négociation pour recevoir une mise à jour complète avant les imminentes reprises de discussions avec les négociateurs fédéraux cette semaine à Hay River. Sur ce sujet, le nouveau chef a une position claire qu’il a transmise par voie de communiqué. « L’autre bord (les deux niveaux de gouvernement impliqués dans les négociations territoriales avec le Dehcho) ne va pas rencontrer une organisation affaiblie. Blessée, certainement, en quête de soins, également, mais non affaiblie dans leur désir d’établir une relation Couronne-Premières nations. »

Celui qui a déjà été grand chef de 1993 à 1996 se veut un représentant des communautés. Il a confié à L’Aquilon qu’il voulait visiter chaque communauté afin de préparer la prochaine assemblée annuelle. « Les meneurs doivent préparer leur peuple au dialogue et à la concertation. Ainsi, les membres de nos communautés pourront nous exprimer leur avis et leur conseil. Nous avons besoin de nos aînés et aussi de nos jeunes. Je les ai écoutés pendant des années, je sais que mes qualités en communication vont m’aider à bien relater leurs propos. »

Le chef de la nation K’atl’odeeche, Alec Sunrise, se montre en faveur de cet élan communicatif. « C’est un bon chef, lance-t-il, il a été dans une position semblable auparavant et il a une bonne connaissance de notre peuple. Il a annoncé qu’il voulait visiter les communautés et les consulter, c’est très bien. » Le chef de la réserve en face de Hay River a ajouté que Jerry Antoine va nécessiter un peu de temps avant de tout maîtriser, mais qu’il sera aidé par tous les autres chefs et les aînés du Dehcho dans cette tâche. « C’est un travail de collaboration, un travail d’équipe, il ne le fera pas tout seul », a t-il expliqué.