Chronique Hockey-Séries célestinatoires : Première ronde

Finno Celestin

Finno Celestin


Plusieurs critiquent le travail de Claude Julien par rapport aux combinaisons qu’il a utilisées lors de la série Canadiens-Rangers. Entre autres, les séjours d’Alex Galchenyuk sur le quatrième trio offensif des Canadiens de Montréal.

Je n’avais pas encore d’opinion et j’étais encore au stade du questionnement lorsque Ludovic, un très bon ami à moi, m’a fait part d’un bon point. Connaisseur en hockey junior majeur (et je dis ça parce qu’on ne prend pas pour les mêmes équipes) et ayant lui-même joué du hockey de haut calibre, il m’explique que lorsque tu ne joues pas sur le premier trio, tu ne joues pas non plus contre les joueurs de premier trio de l’équipe adverse. Il m’a fait remarquer aussi que Galchenyuk n’avait pas l’air de se plaindre.

Bref, le point est que la stratégie de Julien était probablement de permettre au jeune joueur de talent d’affronter une opposition plus facile à percer. Claude Julien n’est souvent pas reconnu pour ce qu’il a accompli. Même si vous avez la dent contre les Bruins (comme moi), vous ne pouvez nier le travail qu’il a accompli à Boston.


Claude Julien a levé la coupe Stanley une fois et possède 61 victoires en séries de fin de saison (14e dans l’histoire de la LNH). Je préfère personnellement ne pas contester les choix de Julien, qui à mon avis, est un excellent entraîneur. Ironiquement, Alain Vignault, maintenant au service des Rangers de New York, est un autre excellent entraîneur que l’organisation du Canadien avait laissé partir, et qui semble déterminé à venir hanter son ancienne organisation. Il a lui aussi 61 victoires parmi ses 122 apparitions en séries éliminatoires (12e pour les matchs pour un entraîneur dans l’histoire de la ligue), 520 victoires en saison régulière (19e) sur un total de 806 parties (7e parmi les entraîneurs actifs).
 

Chicago. Silence. Chicago. Vraiment? Quelle surprise.

C’est seulement la deuxième fois dans l’histoire qu’une équipe terminant première dans sa conférence se fait éliminer en quatre matchs en première ronde des séries. Bravo à P.K. et à sa troupe de prédateurs.

Les Flames ont essayé, les Pingouins sont les pingouins, Stéphane j’ai rien d’autre à dire (un autre analyste amateur). Saint-Louis a vaincu Minnesota, malgré qu’ils se soient livrés toute une bataille, et parlant de bataille, à l’exception d’un match, toutes se sont terminées en prolongation entre les Capitals et les Maple Leafs.

Pardonnez-moi, fanatiques des Canadiens, mais permettez-moi de dire ceci : nos rivaux de Toronto étaient le fun à regarder cette année! Matthews, Marner, Nylander, Kadri, Sashnikov, Komarov… quelle équipe excitante.

Il faut simplement espérer que l’été ne détruira pas le noyau de l’équipe et que nous aurons la chance de voir Babcock les diriger encore l’année prochaine. Mais le spectacle à regarder au Canada cette année, c’est celui de Connor McDavid.

Une amie me disait l’autre jour : « Pourquoi, lui, il est plus vite que les autres? » « Parce qu’il peut! », lui ai-je répondu. Les Oilers ont eu raison des Sharks de San Jose, qui ont plusieurs joueurs ayant de l’expérience dans les séries. Nous réservent-ils d’autres surprises?À voir… et si vous êtes fans du CH, comme on dit chaque année, « la prochaine c’est la bonne! ».


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.