La FFT prépare sa campagne : Poursuite judiciaire

05 novembre 1999
0 Commentaire(s)
Au lendemain de l’Assemblée générale extraordinaire qui a adopté la résolution visant à entamer les procédures menant à une poursuite judiciaire contre le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest et contre le gouvernement fédéral, le 19 septembre dernier, le conseil d’administration de la FFT avait décidé de mener une campagne d’information auprès de la communauté francophone.

En raison de la récente pétition présentée récemment à l’assemblée générale annuelle de la FFT, les présidents des associations francophones ont adopté lors d’une réunion le 11 novembre un plan de communication qui vise à informer la population sur les tenants et les aboutissants de cette poursuite.

Le directeur général de la FFT, Daniel Lamoureux, a expliqué que cette campagne d’information se ferait via trois médium. Tout d’abord, une lettre ouverte sera adressée à tous les membres des associations de francophones des T.N.-O. ainsi qu’aux individus qui en font ou en feront la demande.

Par la suite, le site Internet de la FFT sera redessiné afin d’inclure un volet sur la poursuite et les droits linguistiques. On y retrouvera le texte intégral de la lettre ouverte, les Actes du Forum sur le français dans les T.N.-O. de mars dernier, qui avait établi les bases juridiques et politiques de cette poursuite, un calendrier du suivi de la cause et une revue de presse.

On retrouvera aussi sur le site Internet le texte intégral de la résolution d’action qui avait été adoptée par l’assemblée générale extraordinaire le 18 septembre dernier. « La résolution, avec tous ses considérants, résume l’essence et le c¦ur même du geste de la FFT », a expliqué Daniel Lamoureux, directeur général de la FFT.

Finalement, une version papier des Actes du Forum et du rapport sur l’Opération polaroïd (enquête sur les services en français au GTNO) seront disponibles à la FFT.

Par ailleurs, les préparatifs pour la poursuite vont bon train. Des représentants de la FFT et de l’Association franco-yukonnaise se rencontreront prochainement à Ottawa, en compagnie de leur conseiller juridique, Me Roger Lepage, à l’invitation du Programme de contestation judiciaire. Ils discuteront notamment d’une entente préalable pour déposer la poursuite judiciaire et rencontreront aussi d’autres intervenants potentiels.

Pendant ce temps, la FFT continue de recevoir des plaintes individuelles formelles. Ces plaintes sont acheminées à la FFT et seront possiblement intégrées à la poursuite.