Instruction en français : Pour une relance du secondaire à Allain St-Cyr

29 janvier 2015
0 Commentaire(s)
La direcyrice de l'école Allain St-Cyr, Geneviève Charron (Photo DL)

La direcyrice de l'école Allain St-Cyr, Geneviève Charron (Photo DL)

Faire participer les jeunes à la vie étudiante
 

Chaque année, des élèves quittent St-Cyr pour faire leur secondaire dans une école d'immersion de Yellowknife mieux pourvue en infrastructures et en formations complémentaires. Mais un processus de consultation et d'actions est en place pour colmater la brèche.
À la mi-janvier, les élèves de la 7e à la 12e année et leurs parents étaient conviés à une soirée de consultation afin de déterminer les outils qui pourraient renforcer la rétention à St-Cyr. La directrice générale de la Commission scolaire francophone des TNO, Yvonne Careen, avait mis en place cette activité l'an dernier alors qu'elle dirigeait l'école. En attendant le gymnase et les locaux ordonnés par la Cour d'appel, la stratégie passe par l'amélioration de l'offre de cours, des activités accrues et davantage de consultation et d'implication des élèves du secondaire. « Pour ce qui est du projet pédagogique, note la directrice de St-Cyr, Geneviève Charron, nous offrons la même programmation de base que les autres écoles et la même qualité. Ailleurs, ils ont des ateliers d'art dramatique et d’arts plastiques; on ne peut pas offrir la même variété, mais nous offrons la même qualité, et parfois, nous allons chercher des ressources ailleurs, comme des cours en ligne du Centre d'éducation et de formation à distance de l'Alberta. »

Faire participer les jeunes
La rétention des élèves au niveau supérieur de Saint-Cyr passe également par leur implication dans la vie étudiante. Le fonctionnement des comités a été changé en 2014-2015. Au lieu d'avoir comme auparavant un seul comité, élu pour l'année et gérant l'ensemble des activités, chaque projet est aujourd'hui dirigé par un comité spécifique. Au bilan, plus de projets et de jeunes impliqués. Le comité sport, par exemple, a été à l'origine d'une journée thématique où chaque élève était invité à porter un gilet à l'effigie de son équipe favorite ou représentant le sport qu'il préfère. Ce même comité commence le vendredi 30 janvier un match de basketball opposant les élèves du secondaire au personnel enseignant. Un autre comité a organisé un concours de chapeaux.
Comme autre exemple de la participation des élèves du secondaire à la vitalité de la vie étudiante, et par là même à l'attrait de St-Cyr, Geneviève Charron cite Radio St-Cyr, qui diffuse des chansons francophones choisies par les élèves.

Francos!
Si de nouvelles activités et structures s'ajoutent à Allain St-Cyr, un de ses facteurs d'attraction demeure, selon Geneviève Charron, que c'est la seule école francophone de Yellowknife et la seule à avoir pour mission de nourrir l'identité francophone.
Lors de la rencontre de la mi-janvier, les parents et élèves ont identifié la taille de l'école comme étant un de ses avantages... mais qui n'a pas que des bons côtés. « Ici analyse la directrice, il y a une atmosphère très familiale. On apprécie la proximité et la disponibilité des enseignants, qui connaissent habituellement bien les élèves parce qu'ils les suivent pendant plusieurs années. » Les élèves se connaissent aussi beaucoup entre eux et développent un très fort sentiment d'appartenance. « D'un autre côté, admet Geneviève Charron, il y a l'attrait des plus grosses écoles où on retrouve plus d'amis. »
L'école et la CSFTNO essaient de créer des conditions pour que les élèves du secondaire puissent s'identifier comme appartenant à une école secondaire par des locaux spécifiques, par diverses démarches. Mais ce n'est pas toujours évident, quand les petits de la maternelle leur courent entre les jambes!