Activités communautaires : Pour se faire éveiller

14 avril 2011
0 Commentaire(s)

L’Association franco-culturelle de Yellowknife diversifie le concept de la culture, elle invite le public à rencontrer Claude Villeneuve, biologiste, chercheur et écoconseiller.


C’est dans le cadre du projet Culture sous la loupe que l’Association franco-culturelle de Yellowknife (AFCY) propose au public ténois de rencontrer un expert en matière d’environnement! Tout d’abord pour souligner la Semaine de la Terre et pour offrir du contenu social dans le cadre de ses activités, l’AFCY présente à l’école Allain St-Cyr, ce dimanche 17 avril à 19 heures, une conférence sur l’environnement avec Claude Villeneuve. Le lendemain, le scientifique rencontrera les résidents d’Inuvik au Collège Aurora, dès 19 h, grâce à l’Association des francophones du delta du Mackenzie et animera un atelier pour les fonctionnaires du ministère des Affaires municipales et communautaires, le mardi 19 avril.

« Je ne suis pas un “preacher”, un écologiste dogmatique qui se promène en disant que la fin du monde est proche… Je suis un scientifique pragmatique, j’observe. Je vais présenter une série de courbes bien documentées et publiées dans des revues sérieuses. Les interprétations que je donne à ces courbes-là sont pondérées », précise Claude Villeneuve.

Pour sa première visite aux Territoires du Nord-Ouest, M. Villeneuve abordera son champ de prédilection, soit les changements climatiques. « Je vais parler du phénomène des changements climatiques tels qu’on les comprend en science aujourd’hui, les raisons et les manifestations des changements climatiques que j’aimerais bien partager avec les résidents du Nord. Parce que vous êtes un des endroits où l’on observe un des plus grands réchauffements sur la planète. Depuis 30 ans, le Nord, et particulièrement la zone du Mackenzie, s’est réchauffé de pratiquement sept degrés par rapport aux moyennes de 1980 », dit ce scientifique qui se réjouit de pouvoir échanger avec des gens où ces changements sont perceptibles.

Lors de ses multiples conférences, Claude Villeneuve dit acquiescer lorsque des gens lui disent être tellement peu nombreux que leur émission est négligeable. À ce genre de commentaire il répond néanmoins que le fait d’être peu nombreux n’est pas une raison pour ne pas réduire la production de gaz à effet de serre : « C’est la thèse que j’amène : les problèmes sont causés par une infinité de gestes insignifiants, donc tous les gestes sont significatifs. »
Durant cette période de campagne électorale, le scientifique se gardera bien de jouer au conseiller politique. M. Villeneuve assure qu’il n’ira pas plus loin que le constat imagé d’un Canada actuellement fier de faire pipi au lit alors qu’auparavant, il s’en cachait. « Mon objectif est de donner de l’information », affirme-t-il.