Le Projet du cercle sacré : Pour faire l’expérience dénée

03 juin 2010
0 Commentaire(s)
Della Green et Lila Erasmus présentent les hochets qu’elles ont confectionnés. (Photo : Caroline Lafontaine)

Della Green et Lila Erasmus présentent les hochets qu’elles ont confectionnés. (Photo : Caroline Lafontaine)

Aguerrie des activités culturelles auxquelles tous et chacun peut participer, je me suis rendue l’hiver dernier au Sacred Circle Project, un organisme qui vise à sensibiliser la population à la culture et aux traditions des Premières Nations. J’ai participé à l’atelier de Madame Be’sha Blondin, aînée dénée, et au cercle de parole pour les femmes. J’ai fabriqué un hochet tout en trempant dans bon nombre d’histoires du peuple déné. Ce sont des moments que je vous souhaite à tous, des moments qui laissent leur trace dans la façon dont nous percevons le monde. Bizarrement, mon chemin est depuis guidé par l’énergie de cet instrument : un peu de magie dans ma vie, ça fait du bien.

Les locaux du Sacred Circle Project sont situés au centre-ville de Yellowknife, au 5102, 51e Rue. En arrêtant à l’impromptu, vous pouvez prendre connaissance de l’horaire des activités du mois en lien avec le Projet. De l’automne au printemps, il est aussi souvent possible de discuter avec Lila Eramus, cette jeune femme pleine de vie à qui la fondatrice du projet, Madame Rita Chretien, a passé les rennes un peu avant son départ pour Winnipeg, endroit où elle partage généreusement ses dons de guérison maintenant.

Humblement fière de cet honneur, Lila explique qu’elle s’est engagée sur un chemin de guérison il y a 13 ans et participe depuis quelques années aux danses du soleil, tout comme quelques autres personnes qui fréquentent le Cercle, d’ailleurs. « J’aime travailler avec les gens, j’adore ma culture et je puise ma force dans cette culture. » C’est pour ces raisons que Madame Erasmus poursuit, avec un profond respect pour ses ancêtres et les membres de la communauté, des objectifs de la vision de Madame Chretien, soit de promouvoir l’enracinement des êtres, des savoirs et des habiletés traditionnels à travers des cercles de paroles, des ateliers et des cérémonies. « Le but du projet est de conscientiser à la culture, aux traditions et aux pratiques des Premières Nations. Tous ceux qui veulent en faire partie sont bienvenus! »

Les engagements du Cercle sont diversifiés, il y a des activités pour répondre à plusieurs de vos questions et vous faire vivre l’intimité des Premières Nations que vous cherchez peut-être. Vous pouvez aussi soumettre vos idées de formation. Les ateliers sur les chants sacrés, les techniques de couture et de perlage, les techniques de production d’instruments de musique et d’outils traditionnels sont entre autre à l’honneur. Des cercles de partage pour les hommes et les femmes sont aussi au programme, et ce, depuis les cinq dernières années.

Le Projet du cercle sacré est un endroit où les gens y sont particulièrement accueillants, ouverts d’esprit, et parfois, l’expérience peut être intimidante. Il faudra alors trouver l’ouverture de cœur appropriée : celle où la vérité de l’Être redevient sacrée. Lila vous donne rendez-vous pour les cercles de paroles de femmes tous les lundis, de 18 h 30 à 21 h. La programmation des autres activités reprendra à l’automne. Pour recevoir la programmation, écrivez à sacredcircle@northwestel.net