Encadré sur la LLO : Plus de services aux langues autochtones

04 juin 2009
BWF
0 Commentaire(s)

« Toutes les langues autochtones des TNO sont menacées », constate le Comité. Pour renverser la vapeur, des mesures musclées sont suggérées. Petite liste.

• Reconnaître les langues autochtones et le français comme langues officielles des TNO, y compris leurs droits lors d’actions en justice et des séances de l’Assemblée législative.

• Reconnaître que les langues autochtones sont en voie d’extinction et que cette perte de vitesse nécessite protection et revitalisation.

• Développer, pour chaque langue concernée, des plans d’action annuels qui précisent les responsabilités et les activités du gouvernement, de ses organismes et des communautés linguistiques, y compris des échéanciers et des mesures pour évaluer les progrès accomplis en vue d’atteindre les objectifs fixés

• Mettre sur pied un Office des langues autochtones (OLA) chargé de mettre le plan en œuvre et d’agir à titre de liaison avec les communautés linguistiques,

• Soutenir et financer un Centre des langues autochtones (CLA) externe au gouvernement

• Négocier des accords de financement pour les services en langues officielles et la protection des langues autochtones avec le gouvernement fédéral.

• Fournir des ressources et un soutien adéquats aux communautés linguistiques afin de leur permettre de mettre leurs plans de travail et leurs plans linguistiques en œuvre sur une base continue, y compris pendant les étapes du développement.

• Accroître le soutien financier et les capacités des communautés linguistiques, y compris des ententes de financement pluriannuelles.

 

Source : Résumé du Comité spécial sur la révision de la Loi sur les langues officielles

Un résumé en français du rapport est disponible sur le site Web de l’Assemblée législative (www.assembly.gov.nt.ca)