Échos de l'Assemblée : Pétrole qui manque, pétrole qui tache

19 mai 2011
0 Commentaire(s)

 

« Qui aurait cru, en 1921, qu’avec des millions, voire des milliards de barils, le pétrole viendrait un jour à manquer à Norman Wells », s’est interrogé tout haut un Norman Yakeleya incrédule.

Or le député du Sahtu est contraint de constater que l’inéluctable fond du tonneau est sur le point d’être atteint. D’ici 2014, la production gazière sera définitivement chose du passé dans cette collectivité. Yakeleya a réclamé l’aide du gouvernement pour éviter que le chef-lieu de sa circonscription ne devienne une ville fantôme.

Le ministre des Affaires municipales et communautaires, Michael McLeod, a répondu que la question était étudiée depuis plus d’une dizaine d’années déjà et que davantage d’analyses étaient nécessaires avant de mettre des mesures en place pour les résidents de la ville pétrolière.

En d’autres mots : on lance la patate chaude dans les mains du prochain gouvernement.

Pendant ce temps, à quelques kilomètres des pipelines plus au sud, ce même hydrocarbure pose des problèmes autrement moins faciles à esquiver. Près de Wrigley, une fuite dans l’oléoduc d’Enbridge a causé un déversement de pétrole considéré mineur, mais qui inquiète tout de même le député de Nahendeh, Kevin Menicoche.

Noir destin, le déversement s’est produit en plein sur un lopin de terre traditionnellement utilisé par le chef du village, Timothy Lennie, qui a trouvé sur son domaine de la sauvagine engluée de bitume et aurait lui-même contracté des problèmes de santé liés à la fuite. Le chef n’aurait pas vu l’ombre d’un employé du gouvernement et n’aurait pas réussi à obtenir de compensation pour les dommages subits.

Le ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles, Michael Miltenberger, a dit suivre de près la situation dans le Dehcho, mais précise que la question relève des autorités fédérales.

Quant à la santé du chef Lennie, celui qui est également ministre de la Santé et des Services sociaux lui suggère de consulter un médecin.

 

Relation fédérale

Les députés ont, bien sûr, donné leur point de vue sur l’élection fédérale du 2 mai, qui a porté un gouvernement conservateur majoritaire au pouvoir, concrétisé la réélection du néo-démocrate Dennis Bevington dans Western Arctic et relégué l’ex-ministre de la Santé et député depuis 12 ans, Sandy Lee, aux oubliettes de la politique nordique.

Le député de Kam Lake et militant conservateur affiché, Dave Ramsay, n’a pas manqué de relever que les Territoires du Nord-Ouest étaient désormais « le seul territoire ou province sans un représentant au gouvernement à Ottawa ». Le député suggère de renforcer les liens pan-territoriaux avec le Nunavut et le Yukon qui ont voté du bon bord.

Michael Miltenberger, qui répondait à titre de vice-premier ministre en l’absence de Floyd Roland en déplacement au Groenland, a rétorqué que c’était justement l’approche préconisée par le gouvernement.

Quant aux lettres d’intention qu’on communique aux nouveaux ministres pour les mettre aux faits de dossiers qui touchent les TNO, elles sont déjà à la poste.

 

Aéroport

La fermeture de l’aéroport du centre-ville d’Edmonton suscite des nouvelles interrogations. Le député de Kam Lake a voulu savoir comment le gouvernement mettrait en œuvre les recommandations du Conseil de la santé de l’Alberta afin de minimiser les heures d’attente pour les patients héliportés.

Selon le Conseil de la santé de l’Alberta, qui a dévoilé récemment son rapport, les patients ténois hospitalisés à Edmonton subiront les temps de transport les plus longs au pays.

Le ministre de la Santé désigné, Michael Miltenberger, a indiqué que le gouvernement allait travailler très fort pour s’assurer que les 18 recommandations du rapport albertain soient mises en œuvre le plus rapidement possible. Selon lui, l’Assemblée sera mise au courant des développements du dossier avant la dissolution du gouvernement.

 

Obstination

Il en aura donc parlé durant toute la durée de l’Assemblée. Pour une énième fois, le député de Yellowknife Centre, Robert Hawkins, s’est levé en chambre pour réclamer une loi interdisant le cellulaire au volant.

Or, cette fois, quelque chose d’impensable est venu briser sa routine : le ministre des Transports a dit « oui ». Après quatre ans de refus obstiné, voilà Michael McLeod qui annonce candidement qu’un projet de loi sur la « distraction des conducteurs » sera introduit avant la fin de la présente législature.

Coudonc!

 

Sept jours

Un centre de désintox à Yellowknife (Hawkins, Bisaro, Ramsay, Abernethy). La réfection de la route Liard (Menicoche). Développement de l’industrie du champignon (Bromley). Réduction du coût de la vie (tout le monde et son chien). Votre député n’a pas encore atteint l’objectif qu’il s’était fixé il y a quatre ans? Eh bien, il ne lui reste plus que sept jours utiles pour le faire.

L’Assemblée législative se réunira à nouveau du 17 au 25 août et puis ce sera la fin de cette 16e Assemblée. Les élections seront déclenchées le lundi 5 septembre, jour du travail, pour un vote le 3 octobre.