21e jour : la grève de la faim prend fin ! : Pensionnés de la mine Giant

24 mars 2000
0 Commentaire(s)
Mme Kosta lutte en faveur des 59 retraités dont le chèque de paye se fera amputer de 25 % dès le premier avril. Elle appuie également les 250 travailleurs n'ayant pas reçu leur indemnité de départ lors de la fermeture de la mine en octobre dernier. La grève de la faim de cette mère de famille, qui avait débuté le 29 février dernier, a pris fin après trois semaines consécutives de jeûne.

Cette initiative a toutefois permis à la jeune femme de faire connaître sa cause au pays et de récolter plus de 1700 signatures via une pétition qui sera déposée à la Chambre des communes à Ottawa sous peu. La pétition demande aux membres du Parlement à Ottawa de s'assurer que tous les retraités reçoivent la pension complète à laquelle ils ont droit et que les travailleurs licenciés en octobre obtiennent leur indemnité de départ. Le groupe demande également au gouvernement d'apporter des modifications à la Loi sur les régimes de retraite de même qu'à la Loi sur la faillite et l'insolvabilité, afin d'assurer la préséance et la protection des droits des travailleurs.

Rappelons que les prestations du régime de pensions des anciens employés de la société minière étaient entièrement à la charge de l'employeur, qui a failli a sa tâche puisqu'il manque une somme d'argent indéterminée dans le fonds de pension (selon des informations qui circulent, cette somme serait de l'ordre de 2 millions de dollars, mais personne n'a pu confirmer ce montant).

Le conseil de ville de Yellowknife supporte le combat de Mme Kosta et des retraités. « Ces gens ont travaillé de bonne foi. Personnellement, je trouve que ce n'est pas acceptable d'agir ainsi envers des gens à la retraite qui n'ont pas les moyens de retourner sur le marché du travail », a déclaré le conseiller municipal David T. McCann.

D'ailleurs, les pensionnés ne sont pas les seuls touchés, puisque les veuves, qui recevaient 50 % de la pension de leurs défunts époux, vont perdre 25 % du montant inscrit sur leurs chèques ce premier avril. « Nous espérons que cette situation va se régler dans les plus brefs délais », a déclaré un membre du comité qui représente les anciens employés, Bob Haywood.