Planification stratégique des transports 2015-2040 : Penser le futur

11 mai 2015
0 Commentaire(s)
Pietro de Bastiani, directeur adjoint à la planification, aux politiques et aux communications du ministère des Transports (Photo : Denis Lord)

Pietro de Bastiani, directeur adjoint à la planification, aux politiques et aux communications du ministère des Transports (Photo : Denis Lord)

Le nouveau plan sera proposé en juin à l'Assemblée législative
 

Pour peu que les budgets soient au rendez-vous et que les propositions soient validées, trois nouvelles routes seraient développées aux Territoires du Nord-Ouest.
Ces projets routiers ont été déterminés lors des consultations de la planification stratégique pour les 25 prochaines années qu'effectue le ministère des Transports des TNO. Ils répondent à la fois aux besoins des collectivités et de l'industrie.
La première route, possiblement de gravier, relierait Wrigley à Norman Wells, et pourrait ultérieurement rejoindre Fort Good Hope. La seconde relierait Bechoko à Whati. Cette dernière collectivité pourrait plus tard être connectée à Wekweeti et à Gameti. Le gouvernement tlicho est intéressé à ce projet parce qu'il diminuerait le coût de la vie dans ces collectivités, de dire Pietro de Bastiani, directeur adjoint à la planification, aux politiques et aux communications du ministère des Transports, et il est également de l'intérêt des mines Niko. Enfin, le ministère des Transports spécule sur une troisième route dans la province géologique du Slave, entre le nord du Grand lac des Esclaves et le Nunavut. Cette route favoriserait également l'industrie minière.

Dernière étape
Ces projets routiers s'inscrivent dans la réflexion globale sur les transports aux TNO. Deux étapes ont déjà été franchies, un sondage en ligne auprès de la population et une consultation auprès des députés, des leaders autochtones et de représentants des industries. Le ministère des Transports s'affaire actuellement à valider dans les collectivités les orientations obtenues, afin de déposer son document à l'Assemblée législative en juin. Il était à Fort Simpson il y a deux semaines et sera à Fort Smith et à Hay River la semaine prochaine, et à Bechoko puis à Yellowknife les 12 et 13 mai.
« Avec l'augmentation de la marge d'emprunt des TNO, nous sommes de plus en plus maîtres de notre avenir affirme M. de Bastiani. Le prochain gouvernement aura de grosses décisions à prendre, à savoir quel projet devrait être privilégié et terminé le plus vite. » Le directeur ajoute que les changements climatiques et le niveau d'activités industrielles seront des déterminants majeurs de ces choix, qui toucheront les transports aériens, marins et terrestres ainsi que les infrastructures afférentes. Les changements climatiques ont déjà plusieurs impacts notables, notamment sur la longévité des routes d'hiver et sur le débit du Mackenzie, dont la faiblesse a nui au transport du pétrole dans les collectivités éloignées.

Trois thèmes
Trois thèmes majeurs sont ressortis des consultations : consolider le réseau, saisir les opportunités et soutenir l'innovation. « Dans ce dernier paramètre, illustre Pietro de Bastiani, il peut s'agir de trouver des façons plus efficaces pour diffuser nos programmes, par exemple en langue française et autochtones, d'identifier des technologies pour améliorer l'entretien et être prêts pour les changements climatiques.
Le ministère des Transports participe la semaine prochaine à une réunion à Iqaluit avec le Canadian Marine Advisory Council.