Pas seulement un pied dans la porte

La francophonie est accueillante, les Territoires le sont aussi. Les communautés, c’est ce qui fait la chaleur de ces terres nordiques, alors il est certain que les nouveaux arrivants ont besoin de tisser le plus rapidement possible des liens avec les résidents.

Avoir un travail ne suffira pas à combattre l’éloignement ou la noirceur, ni à éradiquer ce sentiment de manque culturel. Ce sont les gens qui font le Nord. Eh oui, les TNO sont spectaculaires, mais si nous n’avons personne avec qui partager ce spectacle, ça devient vite redondant et finalement moins invitant.

Fournir aux nouveaux arrivants un réseau vers qui se tourner est une bonne façon de créer des liens avec la population établie. La mise en œuvre de programmes pour échanger mœurs et cultures peut être stimulée par les gouvernements, mais au final, il en revient à tout un chacun d’aller vers les autres. Ce n’est pas tout d’ouvrir la porte à l’inconnu. On peut également lui faire apprécier le confort de notre sofa ou la chaleur de notre poêle à bois. Il restera plus longtemps.

Le temps d’expliquer les différences et les particularités du Nord. Même si chacun à sa vérité, il reste qu’en partageant savoir, expérience et impression, le Nord devient moins austère. Au fil des bonnes rencontres, des bonnes aventures, c’est un Nord qui s’apprivoise et qui se partage.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.