Arsenic à Yellowknife : Pas de pêche, pas de cueillette

André Corriveau devant la carte d'avis de santé publique affichant la présence d’arsenic dans l’eau des lacs à proximité de Yellowknife. (Crédit photo : Maxence Jaillet)

André Corriveau devant la carte d'avis de santé publique affichant la présence d’arsenic dans l’eau des lacs à proximité de Yellowknife. (Crédit photo : Maxence Jaillet)

Les petits lacs situés près de la nouvelle route de contournement de la mine Giant ont des concentrations d’arsenic qui dépassent invariablement les 100 parties par milliard.
 

André Corriveau, l’administrateur en chef de la sante´ publique des TNO, vient d’émettre des recommandations pour éviter de s’exposer aux concentrations élevées d’arsenic détectées dans certains lacs près de la mine Giant à Yellowknife. Il préconise que l’eau de ces lacs ne devrait pas être consommée et recommande d’éviter la pêche et la cueillette de baies, de champignons et d’autres plantes comestibles dans une zone qui ciblent essentiellement des petits lacs à moins de 5 km de l’ancien complexe de grillage de la mine Giant où les concentrations d’arsenic dépassant les 52 parties par milliard (ppb). « Ce sont des mesures préventives, réassure Corriveau. Alors que nous continuons nos analyses, il est plus facile de relaxer un avis de santé plutôt que de le resserrer. » L’administrateur en chef est allé plus loin et a avisé qu’il n’y a aucun risque pour la santé à se promener dans ces environs. Ces recommandations surviennent après que plusieurs recherches aient été effectuées sur un rayon de 30 km autours de la capitale ténoise. Cet avis de santé public a été émis le 28 avril alors que le gouvernement veut informer le public des précautions à prendre avant que les lacs ne soient libérés des glaces et que les activités estivales battent leur plein.
« Je pense que la route de contournement a crée une sorte de nouvel environnement, élabore André Corriveau. Ces lacs étaient peu accessibles, mais soudainement, nous ouvrons une route là, et ils deviennent plus facilement accessibles ce qui crée des opportunités d’exposition qui n’existaient pas avant. »
Julian Kanigan, la directrice du Programme de surveillance des effets cumulatifs au GTNO, a affirmé qu’une campagne d’affichage sera effectuée dans la zone autours de la voie de contournement et du sentier des prospecteurs afin de prévenir le public des nouvelles recommandations.
Ailleurs que sur la route de contournement, André Corriveau a également convenu que les lacs Kam, Rat, Frame et Jackfish devraient être utilisés avec les mêmes précautions.

Ouest nord ouest
Les vents dominants dans le micro climats de Yellowknife semblent avoir dirigé vers l’ouest nord ouest. C’est pour cette raison, selon Kris Johnson du ministère de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement, que les lacs à l’est de la mine Giant situés sur le chemin Ingraham possèdent des concentrations d’arsenic inférieures aux recommandations fédérales pour la qualité de l’eau potable. Les lacs Walsh et Properous par exemple ont des concentrations d’arsenic inférieures à 10 ppb. Il est recommandé de ne jamais boire l’eau d’un lac sans la traiter, alors que la baignade et la pêche dans ces étendues d’eau où une concentration d’arsenic ne dépasse pas 9,9 ppb est considérée sans danger. Si les lacs le long du chemin Ingraham, n’ont pas tous été analysés encore, le gouvernement assure que d’autres recherches sont en cours et que leurs résultats seront publiés. « La tendance que l’on observe est que plus on s’éloigne de la mine, plus on tombe dans le vert [des concentration d’arsenic inférieures à 10 ppb]», d’affirmer Corriveau en ajoutant que même s’il n’y a pas de données pour le lac Prelude, le GTNO n’émet pas d’avis préventif pour ce lac.
Les lacs Long, Vee et Martin ont quant à eux des concentrations entre 10 et 51,9 ppb. Ces concentrations d’arsenic sont supérieures aux recommandations de Sante´ Canada pour la qualite´ de l’eau potable mais ne présentent toutefois pas de risque important pour la sante´ lorsque l’exposition est occasionnelle. Pour ces étendues d’eau, il est également recommandé de ne jamais boire l’eau d’un lac sans la traiter, et la baignade et la pêche y sont considérées sans danger.

Une si belle place à vivre
« Continuez à profiter des opportunités de plein air qui nous entourent et qui font de Yellowknife un si beau lieu de vie », a lancé André Corriveau, rassurant les résidents de la capitale ténoise et ses visiteurs alors qu’il conclu sa déclaration concernant cet avis de santé publique.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.