Environnement : Pas de malaise pour le mélèze

22 septembre 2011
0 Commentaire(s)
Le 21 septembre 2011 a marqué la première Journée nationale de l’arbre au Canada, et une classe de 3e année de l’école Mildred Hall de Yellowknife a contribué à sa célébration. (Photo : Maxence Jaillet)

Le 21 septembre 2011 a marqué la première Journée nationale de l’arbre au Canada, et une classe de 3e année de l’école Mildred Hall de Yellowknife a contribué à sa célébration. (Photo : Maxence Jaillet)

L’arbre emblème des Territoires du Nord-Ouest est mis en terre pour la Journée nationale de l’arbre. 

Le 21 septembre 2011 a marqué la première Journée nationale de l’arbre au Canada, et les Territoires du Nord-Ouest ont contribué à sa célébration. Entouré d’une classe de 3e année de l’école Mildred Hall de Yellowknife, le commissaire des Territoires du Nord-Ouest a planté un mélèze devant le Centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles. Pour mettre en terre ce Larix laricina, les enfants ont mis la main à la pelle pour ensevelir les racines de ce jeune arbre qui n’était guère plus grand qu’eux. Durant les discours précédant la plantation, le maire de la capitale ténoise a suggéré aux enfants de s’identifier à cet arbre qu’ils allaient planter et de venir le visiter de temps en temps.

Pour Barb Cameron, qui est la directrice du musée devant lequel cet arbre va grandir, il est nécessaire que le public comprenne l’importance de la culture et de l’environnement des TNO. « Cet arbre est le symbole officiel et c’est important que les gens connaissent les différentes essences d’arbre », commente-t-elle. L’idée de faire participer les jeunes, dit-elle, n’est pas seulement pour planter un arbre, mais qu’ils en gardent les bienfaits. « Ces enfants ont huit ans à peu près, c’est important qu’ils participent à des événements comme celui-ci, car ils vont se souvenir [d’avoir planté un arbre] s’ils le font avec leurs mains ».

Selon Mike Mitchell, responsable des programmes en français au Centre du patrimoine septentrional, c’est l’organisme ArbreCanada qui a approché les musées à travers le pays pour qu’au même moment soient plantés les arbres emblèmes respectifs des provinces. « En ce moment, le premier ministre du Canada plante un érable devant le Musée canadien de la nature à Ottawa », assure M. Mitchell.

Le commissaire des Territoires félicite l’organisme d’avoir organisé cet événement le 21 septembre, qui correspond au début de l’automne. Ce dernier affirme en effet que l’automne est toujours une bonne saison pour planter les arbres. George Tuccaro ne se rappelle d’aucune anecdote spécifique concernant le mélèze, ou le tamarack, comme il l’appelle. Il énumère pourtant les multiples utilisations traditionnelles de cette essence d’arbre pour les Autochtones des TNO. « Cet arbre a toujours été important pour les Premières Nations, car ils l’utilisent comme traitement contre l’indigestion, pour confectionner des tambours, des raquettes, et pour la fabrication des huttes à sudation », d’expliquer le commissaire, qui ajoute que sa flexibilité faisait également de cet arbre un outil essentiel pour les moyens de transport tels que les canots ou les attelages de chiens.