Éditorial : Ouvre tes oreilles, Stephen

13 août 2009
0 Commentaire(s)

Pour une troisième fois la semaine prochaine, Stephen Harper, fera une tournée nordique estivale et visitera les capitales des trois territoires. On peut certes se réjouir de l’attention particulière que le premier ministre du Canada accorde à notre région. Le Nord est depuis trop longtemps le petit frère méconnu de la Fédération et toute cette attention est sans conteste la bienvenue. Mais l’attention, ça ne sert pas à grand-chose si elle ne s’accompagne pas de l’écoute.

Depuis l’arrivée des conservateurs à Ottawa, on a beaucoup parlé du Nord, mais l’a-t-on écouté? Non. À chaque fois que le gouvernement fédéral a fait des annonces concernant ce coin de pays que nous habitons, les engagements ont été pris sans demander l’avis des résidents du Nord. Aucun processus de consultation n’a été mis en place.

Résultat : on se retrouve avec une « Stratégie pour le Nord » qui déplaît à tout le monde dans les trois territoires. Tout le monde, sauf peut-être la ministre Aglukkaq qui n’a pas le droit d’afficher son mécontentement.

D’Iqaluit à Old Crow on s’élève pour dire que le Nord n’a pas besoin de vaisseaux de guerre, mais plutôt de routes, de logements abordables, de communautés saines et viables, de gouvernements maîtres de leur destiné. C’est tout de même frustrant de voir tout cet argent dépensé pour le Nord et si peu dirigé vers les priorités des gens qui l’habite. Faites le calcul : à eux seuls les bateaux de patrouille promis pour le passage du Nord-Ouest – ceux qui ne seront pas capables de naviguer dans la glace – vont coûter l’équivalent de deux fois et demi le budget annuel des gouvernements des TNO, du Nunavut et du Yukon réunis. Et pendant ce temps nous ne sommes pas capables d’obtenir le quart de cette somme pour financer une route dans la vallée du Mackenzie…

Quand tu viendras nous visiter, Stephen, please, ouvre tes oreilles. Les gens ici en ont long à te conter.