Forum justice et changements climatiques : Ouverts sur d’autres

27 février 2009
0 Commentaire(s)
Les groupes environnementaux, les associations communautaires font un premier pas vers la spiritualité.

Le premier forum multi institutionnels de Yellowknife sur la justice sociale et les changements climatiques a abordé des dossiers déjà bien ancrés dans l’esprit des gens. Mais l’initiative à noter de cette première est qu’elle a fait intervenir des groupes qui n’ont pas souvent leur place auprès des enjeux environnementaux : les groupes religieux.

« Ce fut l’occasion d’assister à une première rencontre de cette coalition unique de groupes. On a pu présenter nos perspectives et explorer la vision des autres participants », explique Peggy Holroyd, de l’Institut Pembina.

Pour Daniel T’seleie d’Ecology North, cette ouverture d’esprit est primordiale pour faire face au défi des changements climatiques. « J’encourage les personnes à au moins écouter les points de vue des groupes spirituels. On peut garder notre sens critique et tout de même reconnaître que les groupes religieux possèdent une certaine expertise en justice sociale dont tout le monde peut s’inspirer. Le partage et l’entraide en sont quelques exemples. »

L’Institut Pembina a plaidé afin de trouver des actions pour influencer le gouvernement canadien, pour qu’il reprenne une position de meneur mondial face aux changements climatiques. « Depuis deux ans de suite, dit Peggy Holroyd, le Canada se voit décerner le prix Fossile colossal pour avoir le plus entravé les négociations climatiques internationales. Cette année à Copenhague, où Kyoto II sera normalement mis en place, le Canada se doit de changer d’attitude. »

Le forum a aussi permis de présenter la déclaration d’Inuvik qui regroupe les préoccupations des collectivités autochtones du delta du Mackenzie. En décembre 2008, les collectivités qui sont aux premières loges pour assister aux perturbations environnementales dues aux changements climatiques ont rédigé une déclaration pour attirer l’attention internationale et demander au Canada de faire sa part sur ces enjeux cruciaux.

Suite à ce forum, les différentes organisations se rencontreront pour revenir sur cette expérience et planifier des actions concrètes pour agir contre les changements climatiques.