Annonces de subventions : Ottawa repasse de vieilles informations

13 août 2015
0 Commentaire(s)
Selon le ministre de la Santé et des Services sociaux des TNO, Glen Abernethy, les fonds du FIST permettront de mettre en place un système de santé intégré qui améliorera les services partout aux TNO. (Archives)

Selon le ministre de la Santé et des Services sociaux des TNO, Glen Abernethy, les fonds du FIST permettront de mettre en place un système de santé intégré qui améliorera les services partout aux TNO. (Archives)

Des fonds pour la fusion, les transports et la prévention des maladies buccodentaires
 

Élections obligent, le gouvernement fédéral multiplie depuis peu les annonces de financement, même s'il s'agit souvent de fonds déjà programmés depuis des lustres. Ainsi, le 30 juillet dernier, Ottawa annonçait qu'il injecterait 18 M$ dans le système de santé ténois par le biais du Fonds d'investissement-santé pour les territoires (FIST) et ce, pour les trois prochaines années. À quelques dollars près, il s'agit de montants qui étaient déjà annoncés en 2014.
La somme sera dépensée dans quatre secteurs de la santé. 8,5 M$ appuieront la fusion annoncée l'an dernier des huit administrations de services de santé des Territoires du Nord-Ouest. En 2014, le gouvernement ténois affirmait que cette fusion faciliterait la coordination et la gestion de l'administration, augmenterait la qualité et la rapidité des services, générerait des économies et serait une solution à l'actuel manque d'imputabilité des administrations.
Les Territoires du Nord-Ouest recevront 5,3 M$ du FIST pour les aider à assumer le coût des transports pour raisons médicales.

Dents et cybersanté
4,5 M$ seront versés pour élaborer un plan d'action en santé buccodentaire des enfants et des jeunes. Selon des statistiques fournies par le cabinet de la ministre fédérale de la Santé, Rona Ambrose, un plan d'action, axé notamment sur la prévention et la détection précoce, permettrait de réduire les maladies buccodentaires de 50 % chez les enfants âgés de 6 ans et moins.
Enfin, 400 000 $ seront versés aux TNO pour un projet visant les soins de convalescence et le counseling pour les personnes ayant suivi un traitement de désintoxication. Ce projet emploiera des technologies de cybersanté et permettra aux patients de recevoir des soins dans leur collectivité. Une partie des fonds servira aussi à la création d'un modèle de cybercounseling, qui augmentera l'accès à ces services, en particulier pour les personnes résidant dans de petites collectivités.
Dans le communiqué de presse publié pour l'occasion, le ministre de la Santé et des Services sociaux des TNO, Glen Abernethy, se réjouit de la manne. « L'aide financière que nous fournit Santé Canada par l'intermédiaire du Fonds d'investissement-santé pour les territoires, écrit-il, nous donne la chance de cibler les besoins prioritaires en matière de services, ainsi que d'apporter des changements qui s'imposent à la structure du système de santé et services sociaux. Grâce à ces innovations, nous pourrons passer à un système intégré qui met en priorité l'offre des meilleurs soins possibles à tous les résidents et l'amélioration des services partout aux Territoires du Nord-Ouest. »