Escalade : Nouvelle montée pour l’escalade

22 février 2018
Credence Wood, Christopher Oland, Katee Doyon, Alan Majik participent à la démolition de la salle d'escalade de bloc. (Crédit photo: Nicolas Servel)

Credence Wood, Christopher Oland, Katee Doyon, Alan Majik participent à la démolition de la salle d'escalade de bloc. (Crédit photo: Nicolas Servel)

Grâce à la sueur de nombreux bénévoles, l’avenir de l’escalade à Yellowknife va changer avec l’ouverture d’une nouvelle structure, dans l’enceinte du Fieldhouse. Cette structure ne sera plus gérée par le club d’escalade, mais par la Ville, un changement majeur pour cette association qui doit se trouver une nouvelle raison d’être.

La fin d’une époque,
le début d’une ère

Jusque-là, l’objectif était simple, sans pour autant dire qu’il était facile à atteindre : assurer l’ouverture de la salle de bloc au public [type d’escalade sans équipement de protection à une hauteur raisonnable], grâce au relais d’une multitude de bénévoles, six jours par semaine, pendant six années de fonctionnement. Il s’agit d’une transition importante, mais qui devrait permettre, non seulement de stabiliser la pratique du sport, mais aussi et surtout, la faire grandir. Christopher Oland, ancien président de l’association, désormais vice-président, a œuvré durant son mandat à faire valoir à la Ville de Yellowknife les bénéfices d’assurer la gestion de la structure sportive, tant sur le plan matériel que des ressources humaines. Il se dit « très enthousiaste » à l’ouverture du nouveau mur, même s’il admet un léger sentiment d’amertume. « C’est un des premiers endroits que j’ai fréquentés en arrivant à Yellowknife, je m’y suis fait des amis. Nostalgie à part, le nouveau mur sera très bénéfique. L’escalade gagnera en visibilité aux TNO, il sera plus accessible, grâce à sa localisation et à ses heures d’ouverture augmentées, et en plus [d’offrir la possibilité] de grimper “en moulinette” [escalade avec équipement de protection à des hauteurs plus élevées] toute l’année, cela devrait attirer plus de nouveaux grimpeurs. »

Vocation toute trouvée
Si Christopher reconnait que le conseil d’administration réfléchit encore à son nouveau mandat, une nouvelle vocation semble se profiler à l’horizon du club. Soulagé de la supervision de la structure et de la coordination des bénévoles, le club pourrait prendre à son compte la formation et l’encadrement des futurs grimpeurs. Il travaille d’ores et déjà à l’élaboration d’un programme d’entraînement, pour le bloc et pour la moulinette destiné aux jeunes et qui débutera dès le mois d’avril. Le club fournira également son expertise pour l’installation des « routes » à gravir, qu’il faudra renouveler régulièrement afin de maintenir l’intérêt à grimper tout en assurant une évolution dans la pratique du sport. L’association continuera également d’organiser des événements publics, compétitifs ou non, et d’offrir des initiations à la grimpe à l’extérieur, caressant l’espoir de voir un jour des grimpeurs en mesure de concourir dans le Sud.

Ouverture imminente
La structure est assemblée, la paroi est peinte et prête à revêtir sa parure de résine. L’installation des voies d’escalade débutera dès le samedi 24 février, et le personnel du Fieldhouse suivra une formation à la manipulation des équipements de sécurité, durant la fin de semaine du 3 et 4 mars, pour assurer une pratique sans accroc. « On s’attend à ce que le mur soit ouvert au public assez rapidement après cela, explique Christopher Oland, mais on ne connaît pas la date exacte. » Ce dernier tient à souligner la « merveilleuse » participation des bénévoles et du CA pendant toutes ces années, ainsi que la qualité de la collaboration menée avec la Ville de Yellowknife pour que ce mur voie le jour. Avant de se lancer pleinement dans le développement de l’escalade aux TNO, le club doit encore s’acquitter d’un dernier engagement, et compléter sa part de l’investissement promis lors du dépôt du projet. La facture totale se fait toujours attendre. Les coûts pourraient avoisiner les 30 000 $ et feront l’objet d’une campagne de collecte de fonds au courant de l’année.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages