La langue française au TNO : Nouveaux cours de français à distance

Rosie Benning du Collège nordique.

Rosie Benning du Collège nordique.

Le Collège nordique francophone offre dorénavant des cours en français à distance dans plusieurs collectivités.

Si vous ne pouvez pas venir au Collège nordique francophone, il se peut que maintenant, il puisse se rendre à vous. Le Collège nordique francophone offre aux Ténois, depuis avril dernier, des cours de français à distance. Ainsi, francophones et francophiles peuvent poursuivre l’étude du français dans les collectivités de Fort Smith, Hay River et Inuvik.
« Nous sommes très heureux de travailler avec plusieurs communautés à travers les Territoires du Nord-Ouest. Cela a commencé avec des cours à Fort Smith; on a 17 personnes là-bas qui suivent un cours en présentielle, c’est-à-dire que l’enseignante est sur place. Nous avons un groupe à Inuvik et un autre groupe à Hay River pour qui l’enseignante est ici, à Yellowknife », a déclaré la directrice générale du Collège, Josée Clermont.
Lors des classes à distance, l’enseignant a recours au programme Adobe Connect pour animer et guider les étudiants partageant le même espace. Cela est un avantage, selon Mme Clermont : «  Les étudiants sont capables de communiquer entre eux, de se mettre en petit groupe et de pratiquer, et l’enseignante est capable de voir et de faire des corrections. »
Les cours sont offerts à tous et comportent une formation semestrielle de 30 heures étalées sur 10 semaines, comme les autres cours de l’établissement. Le Collège espère offrir des services tels que des formations sur mesures pour les entreprises, rejoindre plus de collectivités et attirer plus de de francophones et de francophiles qui désirent perfectionner leur français.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.