Paul Okalik est nommé leader : Nomination du nouveau cabinet du Nunavut à Iqaluit

12 mars 1999
0 Commentaire(s)
Vendredi, le 5 mars dernier, avait lieu à la salle des cadets d'Iqaluit la formation du prochain cabinet du gouvernement du Nunavut. C'est aussi à cette occasion que parmi les cris et les applaudissements enthousiastes, la nomination de Monsieur Paul Okalik au poste de leader du gouvernement a été annoncée.

À cette occasion, plusieurs équipes de reportage ont sillonné les rues d'Iqaluit à la recherche d'images et d'entrevues. Quelle ne fut pas la surprise de beaucoup de francophones d'apercevoir Bernard Derome déambuler, comme si de rien n'était, dans les couloirs du Frobisher Inn! Radio-Canada prépare en effet un reportage spécial d'une heure et demie sur l'inauguration du nouveau gouvernement du Nunavut.

M. Derome sera de retour à Iqaluit à la fin du mois pour animer, en direct, le reportage sur les célébrations du nouveau territoire. Télé-Québec et la chaîne française TF2 étaient aussi de la partie. Parmi l'assistance nombreuse qui suivait les délibérations des nouveaux députés, M. Paul Dubois, ambassadeur du Canada en Autriche et sa dame, écoutaient attentivement les discours des députés à l'aide d'un appareil d'interprétation simultanée. «C'est une chance formidable que de pouvoir être ici aujourd'hui, a-t-il déclaré à L'Aquilon, et d'être témoins de ces moments importants de l'histoire du Canada!»

La surprise de la journée, toute aussi étonnante que la défaite de Goo Arlooktoo dans l'élection du 15 mars dernier, a été de voir Paul Okalik l'emporter sur son seul opposant, Jack Anawak, au poste de leader du gouvernement. Dans sa position de commissaire intérimaire, M. Anawak incarnait jusqu'ici le gouvernement du Nunavut en formation. Il avait démissionné de son poste avant terme pour pouvoir se présenter à l'élection.

Au tout début des procédures de l'Assemblée, Levi Barnabas, député de Quttiktuq, a été élu au poste de Président d'Assemblée. Les députés se sont alors engagé dans le processus d'élection du chef du gouvernement, puis des sept membres du cabinet: Jack Anawak, James Arvaluk, Donald Havioyak, Peter Kilabuk, Kelvin Ng, Edward Picco, Manitok Thompson.

Paul Okalik a remercié tous ceux qui lui avaient manifesté leur confiance. Il a aussi réitéré son attachement profond à la cause du Nunavut et s'est dit préparé à donner le meilleur de lui-même pour améliorer les conditions de vie de ses concitoyens.

James Arvaluk est un des pionniers de la réalisation de ce rêve du Nunavut.

Dans une courte allocution qu'il a prononcée au moment d'être inclus dans le futur cabinet, il a pris le temps de rappeler les balbutiements de ce qui se matérialise aujourd'hui à la face du monde entier.

«Dans les discussions qui ont précédé la formation de Inuit Tapirisat du Canada, à peu près en 1969, a-t-il expliqué, je me souviens très bien d'une intervention de Tagaq Curley qui nous avait dit : «La seule façon de garantir nos droits à un gouvernement autonome (self government), c'est par la création d'un nouveau territoire taillé à notre mesure!» Et bien nous y sommes, le Nunavut est devenu une réalité.»

Pour beaucoup de militants de la première heure comme Tagaq Curley ou John Amagoalik, ces journées historiques sont l'aboutissement d'une vie de travail politique sans relâche pour défendre les droits des Inuit. «C'est évident que nous sommes très fiers de voir tout cela arriver!» nous a confié John Amagoalik.

Lors d'une conférence de presse tenue au Centre des Aînés d'Iqaluit, lundi dernier, le nouveau Cabinet a annoncé les nominations des ministres responsables de chacun des 10 ministères. Voici la liste des nominations : Paul Okalik : chef du gouvernement et ministre du Conseil exécutif et des Affaires intergouvernementales.
  • Jack Anawak : ministre de la Justice et ministre des Administrations locales, de l'Habitation et des Transports.
  • James Arvaluk : ministre de l'Éducation
  • Donald Havioyak : ministre de la Culture, de la Langue, des Aînés et de la Jeunesse et ministre responsable du Statut de la femme.
  • Peter Kilabuk : ministre du Développement durable.
  • Kelvin Ng : ministre des Finances et de l'Administration, ministre des Ressources humaines et ministre responsable de la Commission des accidents du travail.
  • Edward Picco : ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable de la Société d'Énergie des TNO
  • Manitok Thompson : ministre des Travaux publics, des Télécommunications et des Services techniques.