Commission scolaire francophone : Négociations et remplacement

23 janvier 2014
0 Commentaire(s)

Marie Leblanc-Warwick quitte la direction de la Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest
 

La séance ordinaire du Conseil des commissaires du 19 janvier de la Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest (CSFTNO) n'avait d'ordinaire que le nom, puisqu'on y a abordé des dossiers majeurs.
La directrice générale de la CSFTNO, Marie Leblanc-Warwick, a annoncé qu'elle démissionnait afin de pouvoir passer plus de temps auprès de son futur petit-enfant. Sa démission sera effective le 5 septembre. Un comité recruteur a été formé pour la remplacer, composé de (pour le moment) Marie Leblanc-Warwick elle-même, Simon Cloutier, Simon Lepage, Suzette Montreuil et Michael Saint-John.
Par ailleurs, la Commission scolaire a reçu de ses commissaires le mandat de négocier un protocole d'entente pour échanger, à Hay River, l'école Boréale contre l'école Harry Camsell. Ce dossier, revêtu par le gouvernement d'une obligation de confidentialité, comprenait initialement, à Yellowknife, le transfert des élèves d'Allain St-Cyr à William McDonald. « On nous donnait 2M$ en plus des écoles, de préciser Jacques Lamarche, président de l'Apady, lors du 10e anniversaire de l'organisme. Mais si l'offre pour Camsell était très intéressante, il y avait des nécessités de rénovation à McDonald, et la grandeur de l'école nous aurait obligés à engager du personnel supplémentaire. De toute façon, la Commission scolaire no 1 a refusé et le GTNO a préféré ne pas lui forcer la main. » L'obligation de confidentialité étant rompue, la CSFTNO peut désormais consulter librement les parents et les enseignants de Hay River. La présidente de la CSFTNO, Suzette Montreuil, précise toutefois que quel que soit le résultat des négociations pour Harry Camsell, il doit être approuvé par la Cour d'appel des TNO.

Des plans
Au moment de mettre sous presse, mercredi, des représentants de la CSFTNO s'apprêtaient à rencontrer, jeudi, des architectes de la firme Stantec. « Selon une ordonnance de la cour, explique Suzette Montreuil, le GTNO doit nous montrer des plans préliminaires pour l'agrandissement des écoles francophones. Les architectes de Stantec nous présentent jeudi une seconde version de leurs plans, qui tient compte de nos commentaires précédents et d'informations supplémentaires que nous leur avons fournies. »
Par ailleurs, les consultations des parents en ce qui a trait au nouveau plan stratégique de la Commission ont été fixées pour les semaines du 10 février (Allain St-Cyr) et du 17 février (Boréale). La date précise sera connue ultérieurement. Les membres du Comité meneur de cette planification, qui doit aller jusqu'en 2018, sont : Simon Lepage, Simon Cloutier, Suzette Montreuil, Yvonne Careen et Stéphane Millet. En terminant, lors de la séance ordinaire du Conseil des commissaires, il a été voté que la CSFTNO deviendra membre du Conseil de développement économique des Territoires du Nord-Est (CDÉTNO).