Accord de principe : Négociations collectives à First Air

21 avril 2000
0 Commentaire(s)
Le STTCA représente les 400 employés de la compagnie assignés à la billetterie ainsi qu'à la manutention. Ces derniers seront appelés à voter sur la proposition émanant des récentes négociations.

« On se donne un délai d'un mois afin d'obtenir les résultats des votes secrets qui vont avoir lieu au pays », a déclaré le représentant national du STTCA, Serge Portelance. L'offre initiale de la compagnie consistait à augmenter le salaire de base de 22¢, le faisant ainsi grimper à 9 $ de l'heure. First Air proposait un plafond salarial de 11,50 $ de l'heure. La demande syndicale se chiffrait à 9,52 $ comme salaire de base, pour augmenter jusqu'à un peu plus de 13 $ après plusieurs années au sein de la compagnie.

M. Portelance n'a pas voulu révéler la teneur de l'accord de principe, mais il a affirmé que « l'offre se rapproche de la demande syndicale et la proposition nous semble acceptable pour une première convention collective qui sera d'une durée de trois ans ». « Ces dernières semaines ont été pénibles, longues et ardues », a cependant avoué le représentant syndical. Des discussions en ce qui a trait aux services essentiels advenant une grève se sont tenues de façon purement informelle. Tous attendent les réactions des employés de First Air, qui examinent actuellement les propositions contenues dans l'accord de principe.