Les parties sont près d'une entente définitive : Négociation dans l'enseignement

28 janvier 2000
0 Commentaire(s)
La présidente de l'Association des enseignants et des enseignantes des T.N.-O. (AEETNO), Pat Thomas, et le premier minsitre des T.N.-O., Stephen Kakfwi, ont annoncé le 24 janvier dernier que les deux parties en étaient arrivées à une entente de principe sur deux des points les plus litigieux du conflit, soit la taille des classes et le soutien pour les enfants ayant des besoins spéciaux.

Cette entente de principe prévoit que des modifications seront apportées à la Loi sur l'Éducation dès la reprise des travaux à l'Assemblée législative. La portée de ces amendements obligera le gouvernement à investir une somme de 4,6 millions de dollars supplémentaires en éducation pour l'année 2000-2001.

Selon l'entente de principe, le ratio d'étudiants par professeurs, actuellement situé à 18 pour 1 diminuera graduellement au fil des ans pour se situer à 16 pour 1 dès l'année scolaire 2003-2004. De plus, les budgets pour les services de soutien aux élèves passeront graduellement de 8,2 pour cent du budget total des écoles à 15 pour cent en 2003-2004. L'entente de principe prévoit aussi que l'AEETNO sera consultée durant la phase d'élaboration de ces modifications législatives.

De plus, une entente provisoire a été conclue sur différents aspects du renouvellement de la convention collective. Cette entente prévoit une augmentation des salaires et des allocations de 6,25 pour cent sur deux ans. D'autres indemnités spécifiques seront aussi l'objet d'une augmentation comme dans le cas des primes pour les directeurs et directeurs adjoints des écoles.

Dès l'annonce de ces ententes, la présidente de l'AEETNO, Pat Thomas, a indiqué que le mouvement de grève prenait fin immédiatement. Elle a de plus mentionné qu'elle travaillerait afin que ces ententes soient acceptées le plus rapidement possible par ses membres.

L'entente et la fin de la grève surviennent à un moment très propice puisque les élèves se retrouvaient actuellement en période d'examen du ministère, ceux-ci ayant débuté le 17 janvier.