Les professeurs rejettent l’offre patronale : Négociation dans l’enseignement

03 décembre 1999
0 Commentaire(s)
À la suite d’un vote, dans lequel 92 % des membres ont exercé leur droit de vote, les enseignants ont voté à 78 % pour rejeter les offres patronales présentées le 5 novembre dernier.

Dans cette ronde de négociations, l’Association des enseignants et enseignantes des Territoires du Nord-Ouest (AEETNO), représente les enseignants qui ¦uvrent à l’extérieur de Yellowknife. Selon le syndicat, la forte participation au vote ainsi que les résultats du vote démontrent clairement l’insatisfaction des enseignants. « Les membres ont à nouveau clairement fait savoir à leur employeur qu’ils ne sont pas contents de leurs indemnités et de leurs conditions de travail. Il ne devrait plus y avoir de doute que les enseignants en ont assez et veulent des changements », a expliqué la présidente de l’AEETNO, Pat Thomas.

L’entente conclue avec l’AEETNO, et recommandée aux enseignants par l’AEETNO, est juste et se compare avec les ententes conclues par les commissions scolaires de Yellowknife plus tôt cette année », a indiqué le ministre Charles Dent.

Les offres gouvernementales auraient haussé les salaires de trois pour cent cette année et de deux pour cent l’an prochain. De plus, une hausse de 500 $ de l’indemnité professionnelle aurait accru ces augmentations salariales. Le gouvernement indique aussi que les indemnités pour les directeurs et les directeurs adjoints allaient être haussées en moyenne de 25 %. L’indemnité de vie en région éloignée pour sa part aurait été haussée de 15 % en moyenne.

Le gouvernement et le syndicat ont fixé des dates pour reprendre les négociations. Ils se rencontreront à nouveau les 20, 21 et 22 décembre à Yellowknife et d’autres dates de rencontre en janvier pourront être déterminées, si nécessaire.