Lettre ouverte aux Ténois : Mécène

22 septembre 2016

Messieurs, Dames, on m’appelle Mécène, protecteur des arts et de la culture, garant de la culture, en somme.
J’ai été envoyé depuis le passé pour vous rappeler l’importance de soutenir les services francophones de communication, justement en matière de culture, d’actualités et de communauté, bien sûr.


Je suis à la recherche de mes semblables. Ceux qui aiment la culture, ceux qui aiment la vitalité de la communauté franco-ténoise, ceux qui comme moi font dans le mécénat. Après tout, c’est de moi qu’il vient ce concept.
J’encourage, je conseille, je soutiens et je promeus la communauté et la manière dont elle exprime son énergie.
La communauté. C’est un mot important. Un concept fédérateur que nous nous devons de faire rayonner ici à Yellowknife, aux Territoires du Nord-Ouest, et partout ailleurs au Canada.


Si RadCan ou Radio-Canada est trop frileuse pour venir aux TNO, Radio Taïga – RadTag comme j’aime à l’appeler – s’y impose comme seule productrice de contenu francophone depuis 15 ans déjà. Une adolescente quoi! Et pour gagner la majorité, Radio Taïga a besoin de vous. En fait, je crois que vous avez besoin l’un de l’autre.


Comme chaque année, la franche voix du Nord fait sa collecte de fonds. Le Radiothon 2016 se verra appliquer une formule nouvelle, plus simple, plus digitale, pour s’adapter au monde qui bouge et pour rejoindre, nous l’espérons, le plus de monde possible : une campagne de financement populaire en ligne sur le site Indiegogo.


Vos dons volontaires, en tant que mécène ou philanthrope, seront accueillis chaleureusement et vous donneront la chance de remporter le grand prix 2016, d’une valeur de 4 000 $ et auquel des surprises pourraient s’ajouter.


Jocelyn Démétré, propriétaire et opérateur de Great Slave Lake Safaris, réaffirme son soutien à la communauté et offre un voyage de pêche pour 2 personnes de 4 jours sur le Grand lac des Esclaves, à la meilleure période de l’année (du 30 juillet au 2 août 2017), nourri, logé, équipé, guidé, protégé, transporté, spectacularisé!


Pour ce Radiothon 2016, Radio Taïga prépare aussi un coup public avec la tenue d’une émission de trois heures en direct du Northern Arts and Cultural Center à l’occasion du Festival international du film de Yellowknife. Le vendredi 30 septembre de 18 h à 21 h, votre radio souligne le septième art avec des interventions de vos animateurs bénévoles réguliers.


La pêche, le cinéma, la communauté… le mécénat vous siéra à merveille!


Et puis soyez prévenus, d’autres surprises vous seront proposées tout au long de l’année pour célébrer joyeusement les 15 ans de votre radio.


En tant que directeur de la programmation du CIVR 103,5 FM, je tiens à remercier très chaleureusement tout le travail qui a été fourni par tous mes prédécesseurs et les bénévoles de la radio, dont certains s’impliquent toujours  : Alain Bessette, Alexandre Boivin, Alpha Sow, Batiste Foisy, Benoît Boutin, Christine Cadet, Francine Fontaine, Gaspard Kabanga, Jeff Hipfner, Maxence Jaillet, Michel Lefebvre, Mike Mifflin, Noémie Bérubé, Oscar Aguirre, Patrice Lapointe, Patrick Poisson, Paul Falvo, Pierre Petiote, Rachelle Francoeur, Rudy Desjardins, Sébastien Alarçon, Stéphane Gagné, Sylvie Boisclair, Sylvie Francoeur, Valérie Desjardins… pour n’en citer que quelques-uns.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.