Manchettes

08 mai 1998
0 Commentaire(s)
Remise d'un prix d'excellence

Le ministre de l'Éducation, de la culture et de la formation, Charles Dent, a souligné le travail de sept résidents des T.N.-O dans les domaines de l'alphabétisation et de l'éducation en leur décernant le Prix annuel du Ministère et reconnaissant leur contribution dans ces secteurs.

Parmi ces récipiendaires, une francophone de Yellowknife, Madeleine Fontan, s'est distinguée par son dévouement pour la cause de l'éducation. Madame Fontan enseigne à l'école secondaire William McDonald depuis 12 ans. Sa grande énergie, sa poursuite de l'excellence, sa passion pour la culture et la langue française et son amour pour ses étudiants sont autant de qualités qui lui ont permis de se mériter cette distinction.

Nominations à la Commission canadienne des affaires polaires

Madame Jane Stewart, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien, a récemment annoncé trois nominations au Conseil d'administration de la Commission canadienne des affaires polaires. Le mandat de Mme JoAnne Deneron, la vice-présidente, et de messieurs Michael Kusugak et Jon K. Grant, directeurs, a été renouvelé pour trois mois. Madame Deneron agira en qualité de présidente durant cette période.

Le ministère entreprendra une révision du mandat de la Commission en consultant les gouvernements territoriaux, les groupes autochtones et non autochtones du Nord, le secteur privé ainsi que les universités et instituts de recherche intéressés aux questions nordiques. Ces consultations ont pour but d'en arriver à un consensus sur le rôle important et continu que la Comission peut jouer dans la promotion de la science polaire au Canada. Elles visent également à édifier les partenariats nécessaires pour faire progresser les sciences polaires canadiennes, tant sur le plan national qu'international.

La Commission canadienne des affaires polaires est un organisme fédéral dont la création remonte à 1991. Elle participe à une vaste gamme d'activités, notamment la surveillance de la recherche, la diffusion de renseignements, la valorisation de l'image du Nord auprès du public et la prestation de conseils à la Ministre sur les enjeux liés aux régions polaires.

Le GTNO mousse la révision du projet de loi C-39

Le député Goo Arlooktoo a pressé le gouvernement fédéral d'adopter le plus rapidement possible le projet de loi C-39, Un Acte pour amender l'acte du Nunavut et l'acte de la constitution de 1867. M.Arlooktoo s'adressait au Comité sur les affaires autochtones et le développement nordique qui devait compléter la révision du projet de loi mercredi dernier.

Les amendements proposés dans ce projet de loi assureraient une transition sans heurts vers le nouveau territoire du Nunavut. On y parle notamment d'accorder le droit de tenir des élections pour former l'Assemblée législative du Nunavut en temps pour le 1er avril 1999. Aussi, on veut assurer la continuité des services gouvernementaux lors de la période de transition. Finalement, le projet prévoit la représentation du peuple du Nunavut à la Chambre des Communes et au Sénat.

M. Arlooktoo mentionne que les tâches rattachées à cette période de transition sont énormes. "Afin de les accomplir, nous devrons savoir dans quel environnement légal nous opérerons". Il cite en exemple que le GTNO doit adopter certaines lois spécifiquement liées à la division du Territoire et doit donc connaître sous quelle loi fédérale il exercera sa juridiction.

La révision du projet de loi terminée, le Comité présentera ses conclusions à la Chambre des Communes et soumettra le projet à une troisième lecture.