Manchettes

10 septembre 1999
0 Commentaire(s)
Diamants du Nord

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest et la compagnie minière Diavik Diamond Mines ont conclu un mémoire d’entente le 3 septembre dernier au sujet de la vente de diamants bruts à des entreprises du Nord.

La compagnie a l’intention d’établir un centre de triage dans les T.N.-O et elle consent à entamer des discussions avec des entreprises du Nord pour leur fournir des diamants bruts.

Pour sa part, le gouvernement territorial consent à préparer un rapport annuel sur le développement et les changements dans l’industrie nordique de transformation du diamant. Le gouvernement agira aussi à titre de centre d’information pour les demandes de renseignements concernant l’approvisionnement en diamants bruts.

Cette entente constitue un premier jalon dans les négociations entre le GTNO et Diavik pour la conclusion d’une entente sur les retombées socio-économiques.

Un été relativement normal

Malgré le mois de juillet, les températures d’été auront été normales cette année dans les Territoires du Nord-Ouest. La température moyenne a été de 14,6¡ Celsius, ce qui est la normale. En ce qui concerne les averses, l’été 1999 aura été le quinzième plus sec en 57 ans : il n’est tombé que 67,7 mm de pluie dont 11,1 mm le 26 août. Le mois de juin aura été plus chaud et plus sec que la normale. Il en est de même pour le mois d’août.

Environnement Canada s’attend à un automne plus frais et plus pluvieux que d’habitude aux T.N.-O., principalement dans la vallée du Mackenzie.

Nouveau sénateur

L’ex-leader du gouvernement des T.N.-O., Nick Sibbeston, a été nommé sénateur le 2 septembre dernier. Originaire de Fort Simpson, cet avocat a représenté Fort Simpson à l’Assemblée législative de 1970 à 1974 puis de 1979 à 1991, dont six années comme ministre et deux ans comme chef du gouvernement. Depuis 1991, il a Ïuvré comme consultant en droit pour le GTNO ainsi que comme administrateur pour le Conseil régional de la Santé et des Services sociaux du Deh Cho. M. Sibbeston est âgé de 55 ans.

Pour Jean-François Deslauriers, vice-président régional de l’Alliance de la fonction publique, cette nomination ainsi que celle d’un nouveau sénateur pour le Yukon vient à point pour le gouvernement libéral qui tient à faire adopter son projet de loi C-78 par le Sénat. Ce projet de loi permettra au gouvernement un accès aux fonds du régime de retraite de milliers d’employés du gouvernement fédéral et des gouvernements territoriaux.

Nouvelle présidente

Georgina Rolt-Kaiser, de Hay River, a été élue présidente du Syndicat des travailleurs et travailleuses du Nord le 6 septembre dernier lors de l’assemblée générale de cet organisme. De plus, Daniel Michaud, d’Inuvik, et Maureen Johnston, de Fort Smith, ont respectivement été élus à titre de premier et second vice-président.

De plus, certaines modifications ont été apportées aux structures de l’organisme. Il a été décidé d’abandonner le système de vice-présidents salariés pour un système de vice-présidents bénévoles encadrés par une équipe d’agents syndicaux salariés.

Gaz naturel à Inuvik

Le gouvernement des T.N.-O. et la Inuvik Gas Ltd. ont joint leurs efforts afin d’offrir un programme de financement pour les résidents d’Inuvik qui veulent faire la conversion vers le chauffage au gaz naturel, a annoncé en chambre le ministre des Ressources, de la Faune et du Développement, Stephen Kakfwi le 7 septembre dernier.

Inuvik Gas distribue du gaz naturel à partir des deux puits de Ikhil dans la mer de Beaufort. Ces puits ainsi que le système de pipelines ont été développés conjointement par la Inuvialuit Petroleum Corporation, AltaGasLtd. et Enbridge Ltd.

Plus d’un demi million de dollars sera investi par le GTNO dans ce programme au cours des deux prochaines années. La subvention peut couvrir jusqu’au tiers du coût de la conversion avec un maximum de 1350 $. De son comté, Inuvik Gas fournira également une subvention équivalente à celle du gouvernement.

Cette conversion au chauffage au gaz naturel est bénéfique sous deux aspects. D’une part, le chauffage au gaz naturel est moins dispendieux que celui utilisant des combustibles traditionnel tel l’huile à chauffage et le diesel. D’autre part, le gaz naturel est un combustible propre, du point de vue environnemental, et permettra de réduire considérablement les émanations de gaz à effet de serre qui causent le phénomène de réchauffement de la planète.