Emploi : Looking for a job? On va vous aider!

09 mai 2013
0 Commentaire(s)
L’équipe du CDÉTNO et ses partenaires gouvernementaux étaient tout sourire lors des portes ouvertes du Carrefour carrières, le mercredi 1 mai. (Photo : Maxence Jaillet)

L’équipe du CDÉTNO et ses partenaires gouvernementaux étaient tout sourire lors des portes ouvertes du Carrefour carrières, le mercredi 1 mai. (Photo : Maxence Jaillet)

Le CDÉTNO prend de l’expansion en administrant le nouveau centre de carrières bilingue pour les employeurs et les chercheurs d’emploi des Territoires du Nord-Ouest.

Le Carrefour Carrières de la capitale ténoise a officialisé sa nouvelle administration grâce à une activité porte ouverte le mercredi 1er mai. Même si ce centre offre depuis 14 ans déjà ses services d’aide à l’emploi, c’est depuis le début du mois d’avril que les chercheurs d’emploi des Territoires du Nord-Ouest peuvent compter sur l’expertise du Conseil de développement des TNO (CDÉTNO) pour les guider vers l’obtention d’un travail rémunéré.
Anciennement administré par le Genesis Group Career Centre, le Carrefour Carrière a été confié à l’organisme francophone de développement économique pour une durée d’un an. Comme le souligne le directeur des centres de services du Slave Nord au ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation, Michael Saturnino, le gouvernement ténois à placé sa confiance dans le CDÉTNO afin d’offrir une continuité dans la prestation de services d’aide à l’emploi tout en profitant de l’offre francophone. « C’est une évolution. De pouvoir garder nos locaux et nos employés est un atout, mais de pouvoir intégrer nos services en français et en anglais est assurément un énorme avantage. Ce qui confirme qu’un service complet est offert quand vous franchissez le pas de la porte », de déclarer M. Saturnino.

Une nouvelle clientèle
Pour la directrice générale par intérim du CDÉTNO, Anne-Christine Boudreau, la clientèle qui visite le Carrefour Carrière est beaucoup plus diversifiée que celle qui utilise habituellement les services d’aide à l’emploi de l’organisme francophone. Elle prétend que les chercheurs d’emploi francophones des Territoires du Nord-Ouest possèdent souvent un cursus académique poussé et de bonnes expériences de travail. « Les personnes qui viennent au Carrefour Carrière sont de tous les niveaux, on a des personnes avec de hautes études comme d’autres qui n’ont pas d’études du tout », dit-elle, ajoutant que le trafic constituera lui aussi un changement alors qu’elle estime qu’il y a eu 4000 visites au Carrefour Carrière l’an passée.
Alors que le CDÉTNO offre toujours la gamme de services dans ses locaux de la 49e Rue, les employés du Carrefour Carrière, dont la gestionnaire bilingue Natalie Van Dusen, accueillent les employeurs et les chercheurs d’emploi au rez-de-chaussée du 5109 de la 48e Rue. Ainsi, les services autogérés d’aide à l’emploi, la promotion des offres au sein d’une entreprise, la rédaction de curriculums vitae et de lettres de présentation, ainsi que la planification de carrière et les conseils dans la recherche d’emploi sont offerts dans les deux langues officielles canadiennes. Dans un environnement anglophone, Mme Boudreau remarque toutefois qu’il faut se rendre compte que si la plupart des francophones se prévalent d’un service en français, leur curriculum vitae ou leur lettre de présentation sont tout de même rédigés le plus souvent en anglais, du fait que ce ne sont pas tous les postes qui permettent de travailler en français. Avec ce nouveau défi, l’organisme francophone espère bien faire bonne figure et garder, au fil des ans, cette activité qui représente une ressource financière non négligeable pour son fonctionnement.