Les routes changent

29 septembre 2017

Tout comme la photo de une, qui démontre la fin des travaux routiers de l’été, L’Aquilon de cette semaine change de route et se tourne vers d’autres horizons.

Un soutien journalistique rendu possible par l’Association de la presse francophone du Canada dont L’Aquilon fait partie. Les articles dans cette dernière parution de mois de septembre proviennent de journaux membres de l’APF. Une occasion pour faire résonner le reste de la francophonie par notre souffle ténois.

L’Aquilon veut aussi faire entendre les communautés, les individus éparpillés aux quatre coins des TNO. L’appel aux collaborateurs en page 3, est destiné à tous ceux qui voudraient profiter de nos pages pour faire rayonner leur bout d’Arctique.

Dans les prochains mois, de nouvelles plumes rempliront ces pages. Et avec ces transitions, on comprend mieux qu’un journal est un travail d’équipe. Que ce sont les individus de la communauté qui font l’actualité, et que ceux qui la rapportent en font partie également.

Encore au sujet des routes et des gens… l’asphalte de l’autoroute 5 entre Hay River et Fort Smith vient d’être complété. La route existe depuis 1966! Comme quoi il faut de la persévérance aux TNO. De l’initiative, du soutien et de la persévérance.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.