Célébrations à Fort Smith : Les rendez-vous de la francophonie

31 mars 2000
0 Commentaire(s)
Les festivités de la francophonie à Fort Smith ont commencé par la participation annuelle au carnaval d'hiver le «Wood Buffalo Frolics» puis se sont terminées par un souper reconnaissance à l'une de ses pionnières, Madame Jeanne Dubé.

Les différentes activités préparées par le comité organisateur du Wood Buffalo Frolics se sont étalées sur trois jours soit du 16 au 19 mars. L'association des francophones de Fort Smith (AFFS) ont pour leur part mis sur pied la traditionnelle cabane à sucre ainsi qu'une deuxième édition de leur poker rallye de motoneige. Cette année, la cabane à sucre a pris part à deux journées d'activités plutôt qu'une, soit le vendredi et samedi après-midi, tandis que le poker rallye prit la route le samedi matin. La participation de la communauté à ces deux activités fut excellente puisqu'elle a presque doublé par rapport à l'année précédente.

Profitant du rendez-vous de la francophonie, l'AFFS a joint partage de la culture à la reconnaissance de ses membres. Lors d'une soirée le 25 mars dernier, un souper suivi d'un bien cuit fut donné en l'honneur de Madame Jeanne Dubé afin de souligner son engagement au développement de la francophonie de Fort Smith. Madame Dubé, aujourd'hui âgée de 78 ans, a fait partie des grandes Retrouvailles des années 80. Elle fut l'initiatrice du premier regroupement de francophone à Fort Smith et a toujours participé activement à son épanouissement. En 1993, la Fédération Franco-TÉnoise créé un prix en son nom pour saluer les franco-ténois et franco-ténoises qui marquent leur communauté par leur présence rayonnante. C'est avec grand émoi que madame Dubé, accompagnée par son mari et supporteur, a humblement accepté un certificat commémoratif ainsi qu'une carte de membre à vie.

Regain d'énergie dans cet esprit de fête. La porte est maintenant ouverte, et, l'éventualité de faire de la semaine de la francophonie une fête non seulement de francophones mais bien une fête pour tous est chose possible. Une promesse que les membres de l'AFFS tiendront dès l'an prochain, une promesse de vivre encore longtemps leur francophonie à Fort Smith.