Vie parascolaire : Les jeunes, devant et derrière l'objectif

19 février 2015
0 Commentaire(s)
L'équipe de jeunes cinéastes de Fort Smith (Nuka De Jocas McCrae)

L'équipe de jeunes cinéastes de Fort Smith (Nuka De Jocas McCrae)

Perspectives des jeunes Ténois


Huit jeunes francophones et élèves en immersion de Hay River, de Fort Smith, d’Inuvik et de Yellowknife se réuniront dans la capitale ténoise du 27 février au 1er mars pour mettre la dernière main à un projet de documentaire amorcé par Jeunesse TNO.
« C'est une fin de semaine de tournage et de questionnement sur la réalité des jeunes francophones aux Territoires du Nord-Ouest, explique le coordonnateur de l'organisme Nuka De Jocas McCrae. Évidemment, on s'entend à ce que cette réalité soit différente à Fort Smith, Hay River, etc. » La Fédération franco-ténoise est aussi organisatrice de l'événement.
Le processus de tournage était déjà amorcé quand la question de l'identité s'est imposée. Dans la classe de 7e et 8e années d'Allain St-Cyr, on s'est rendu compte que tous les jeunes souhaitaient quitter les Territoires après leurs études. « Il n'y a pas d'Ardène ici, illustre Nuka De Jocas McCrae, pas de Starbucks ou d'université. Les jeunes cherchent autre chose? Oui, et c'est normal. Ce sont des jeunes et ils veulent aller voir ailleurs. » Le coordonnateur croit que ce désir serait tout aussi présent si les jeunes étaient à Edmonton ou Montréal. »
Rose Démétré, 7e année à Saint-Cyr, est assez d'accord avec cette affirmation. Aventurière autoproclamée, elle a le goût de l'ailleurs. Elle ira forcément, puisqu'elle désire étudier dans les meilleures écoles pour devenir médecin militaire.
Elle a participé à un atelier avec Nuka sur la création de documentaires. « Nous avons appris comment trouver un sujet et faire de la recherche », de dire Rose. Elle juge son expérience intéressante, même si le sujet de la francophonie ne l'excite pas outre mesure.

Projection
Dans le cadre du projet de documentaire, les jeunes ont fait des entrevues entre eux, mais aussi avec la directrice d'Allain St-Cyr, Geneviève Charron, et avec la directrice générale de la Commission scolaire francophone, Yvonne Careen.
Selon Nuka De Jocas McCrae, si le documentaire explore l'identité francophone, il est simultanément un film sur le tournage d'un documentaire. Sous toute réserve Franco on tourne (titre provisoire) sera présenté au cinéma Capitol de Yellowknife, le 27 mars. Les courts métrages d'animation réalisés avec la technologie stop motion dans le cadre d'ateliers donnés par l'Office national du film (ONF) pourraient aussi être présentés.