Vie éducative : Les échos de la Commission

28 août 2014
0 Commentaire(s)

La Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest tenait le 25 août dernier la réunion ordinaire mensuelle de son conseil d'administration, la première avec Yvonne Careen en tant que directrice générale de la Commission et Geneviève Charron comme directrice de l'école Allain St-Cyr. Voici quelques échos de cette réunion.


Le cas de l'école La Rose des Vents (Vancouver) présente plusieurs analogies avec la situation des écoles francophones des TNO. Alors que sa population a continué de croître, le gouvernement de la Colombie-Britannique refuse de financer l'ajout de classes et d'un gymnase et de fournir un transport scolaire adéquat. La cause ira en Cour suprême du Canada le 2 décembre prochain. Ce cas pourrait être déterminant pour l'avenir de l'éducation en français en milieu minoritaire et plusieurs organismes francophones y seront présents. La CSFTNO a fait une demande pour être intervenante lors du procès. Un plafond budgétaire de 25 000 $ a été déterminé pour participer aux audiences.
***

Les quatre demandes d'admission particulières d'élèves (deux à chaque école) ont été refusées par le ministère de l'Éducation, de la Culture et de la Formation. Les parents concernés évaluent actuellement la pertinence d'en appeler de la décision ministérielle. En ce qui a trait à Boréale, le député de Hay River Nord, Robert Bouchard, et le président du Conseil Métis de Hay River, Wally Schumann, ont dit qu'ils en référeraient au ministre de l'Éducation, de la Culture et de la Formation, Jackson Lafferty.
***

Le ministère de la Justice a demandé une liste des parents de l'école Allain St-Cyr à la Commission afin de constituer, au besoin, des jurys francophones. Jean de Dieu Tuyishime a également été contacté en ce sens, en tant que directeur général de la Fédération franco-ténoise, il sait que d'autres organismes l'ont été. Aucune décision n'a été prise encore sur ce sujet, mais quelle qu'elle soit, la Loi sur le jury rendrait toute opposition inutile.
***


C'était la dernière réunion administrative de Marie Warick-Leblanc. Elle a profité de l'occasion pour remercier tous les commissaires passés et actuels de leur collaboration et de leur étude approfondie des questions amenées aux conseils. « Je pars vers des gens qui m'attendent et qui m'aiment, a-t-elle dit. Je pars avec une certaine réticence mais le cœur léger. »
***

Pour la période se terminant le 30 juin 2014, la projection de surplus annuel est de 910 000 $, alors qu'il reste 914 000 $ dans le compte de la CSFTNO. La vérification comptable devrait être terminée vers le 15 septembre.
***

Geneviève Charron a bénéficié de l'aide d'Yvonne Careen dans l'appréhension de la direction d'Allain St-Cyr. Les enseignants sont retournés au travail le 20 août et ont suivi des ateliers sur les cultures autochtones, le décloisonnement, et l'autorégulation. La toute récente page Facebook de l'établissement est rapidement passée de 26 à 77 abonnés.
***

L'école Boréale est actuellement juste sous la barre des 90 élèves; quelques déménagements demeurent à confirmer. Les cours sont cette année disséminés dans quatre campus au lieu de cinq, Harry Camsell s'enlevant de la liste. Le directeur de Boréale, Stéphane Millette, a souligné avoir eu de bons contacts avec ses homologues anglophones de Hay River. Au moment d'écrire ces lignes, il attendait la visite d'Yvonne Careen afin qu'elle partage son expérience de la littératie.
***

On s'affaire à mettre en place les comités politiques et de développement du plan stratégique de la CSFTNO. Cette dernière œuvre parallèlement, par vote, à identifier sa représentation au congrès de la Fédération nationale des commissions scolaires francophones (FNCSF), qui aura lieu à Niagara Falls du 16 au 18 octobre. En septembre, Geneviève Charron et deux élèves de Saint-Cyr se rendront au congrès de l'Association canadienne d'éducation de langue française (ACELF) à Halifax.