Chronique TNO Santé : Les douleurs au bas du dos ou lombalgie

26 septembre 2013
0 Commentaire(s)

La lombalgie est le terme médical qui désigne les douleurs au bas du dos, aux vertèbres lombaires. Elle se caractérise par une douleur située dans le bas du dos (entre le bas de la cage thoracique et le pli des fesses) qui peut s’accompagner d’une limitation de la mobilité plus ou moins importante. C’est une affection très courante et le plus souvent sans gravité. Plus de 80 % des personnes souffriront un jour ou l’autre de lombalgie et la prévalence de ce mal ne cesse d’augmenter. Elle peut survenir à tous les âges, avec des pics d’apparition à l’adolescence et autour de 45 ans.


Catégories de douleurs
On parle de lombalgie aiguë lorsque la douleur est présente depuis moins de 4 semaines. Bien qu’elle soit de courte durée, la douleur lombaire aiguë peut occasionner beaucoup d'inconfort, même imposer un arrêt de travail.
On parle de lombalgie chronique lorsque la douleur dure plus de 3 mois. Les causes de la douleur lombaire chronique sont parfois difficiles à déterminer.
Entre ces deux extrêmes, on parle de lombalgie subaiguë. C’est une période charnière durant laquelle il est important d’intensifier le traitement.


Causes
On cherche volontiers à mettre en relation l’apparition d’une lombalgie commune aiguë avec un événement de vie particulier (mouvement ou effort inhabituel, soulèvement ou port d’une charge un peu lourde, déménagement, jardinage, etc.). En réalité, la plupart des épisodes surviennent sans élément déclenchant ou lors d’un mouvement déjà fait des milliers de fois sans jamais poser de problème. Voici les causes de douleur les plus fréquentes :
Une lésion à un muscle, un tendon ou un ligament. Elle peut provenir d’un effort, d’une torsion inhabituelle ou de l’accumulation de microlésions causées par des mouvements répétitifs. Les personnes en mauvaise forme physique ou exerçant des métiers physiques (construction, port de lourdes charges...) sont les plus à risque.
La dégénérescence discale. Avec le vieillissement, les disques intervertébraux perdent de leur élasticité, chez presque toutes les personnes de plus de 60 ans. Certains sportifs vivent aussi ce problème autour de la quarantaine. Cette dégénérescence n’est pas toujours associée à des douleurs, mais elle peut être en cause dans certaines lombalgies.
Une hernie discale. Elle se produit lorsqu’une partie du gel contenu dans le disque intervertébral fait saillie vers l’extérieur et comprime les racines nerveuses. De mauvaises postures, le surplus de poids, la grossesse et la dégénérescence discale en sont les principales causes.
Un problème gynécologique. De nombreuses femmes ont des maux de dos de façon périodique ou constante, en raison de règles douloureuses, d’endométrioses, etc. La source des douleurs n’est donc pas située dans la région lombaire, mais la douleur irradie tout de même dans le bas du dos.
Le glissement d’une vertèbre sur une autre vertèbre. Cette situation peut se produire en raison d’une faiblesse congénitale dans les structures vertébrales ou à la suite d’un traumatisme.
De l’arthrite, de l’arthrose ou de l’ostéoporose. Ces problèmes de santé sont courants chez les personnes âgées. Si l’ostéoporose de la colonne vertébrale est importante, cela peut causer une fracture vertébrale. Certains rhumatismes inflammatoires peuvent aussi causer des douleurs et une raideur dans le bas du dos.


Prévention
Aucune intervention n’a montré une efficacité à diminuer la fréquence de survenue d’un premier épisode de mal de dos aigu. Après un premier épisode, une pratique sportive régulière, de préférence axée sur les sports d’endurance de type jogging, vélo, natation ou ski de fond (selon les préférences personnelles) permet de diminuer la fréquence de survenue d’un nouvel épisode (récidive), ainsi que son intensité et sa durée, si malgré tout il survient.
Si vous décidez de consulter un médecin, il sera intéressé à savoir si :
- vous avez des difficultés à uriner (rétention ou perte d’urine);
- vous avez des troubles de la sensibilité autour de l’anus;
- un traumatisme est à l’origine des douleurs;
- vous avez de la fièvre ou des frissons;
- vous avez perdu du poids de manière inexpliquée;
- vous avez pris des drogues par voie intraveineuse;
- vous avez observé une diminution de la force au niveau des jambes;
- les douleurs augmentent en position couchée, s’étendent toujours plus loin dans la jambe ou sont plus fortes pendant la nuit;
- vous avez des antécédents de cancer;
- vous prenez des médicaments apparentés à la cortisone (corticoïdes).


Sources :
www.passeportsante.net. Lombalgie – Définition
www.planetesante.ch. Lombalgies communes (aiguës, subaiguës, chroniques)