Fête du Canada : Les communautés unies pour la fête

09 juillet 2012
0 Commentaire(s)
Cécile Bouchard, une Québécoise en visite, a bien aimé les festivités. (Photo:Virginie Bouchard)

Cécile Bouchard, une Québécoise en visite, a bien aimé les festivités. (Photo:Virginie Bouchard)

 

Anglophones, francophones et Premières Nations ont participé aux célébrations de la Fête du Canada, le dimanche 1er juillet dernier. À Hay River, défilé de chars décorés, barbecue, musique et animations étaient au programme.

Sous les rayons chauds du soleil de juillet, les habitants de la ville de Hay River se sont entassés le long de la rue principale afin d’observer le défilé de véhicules. Les commerçants de la ville et les élus municipaux ont pris part à l’événement. Le drapeau de la francophonie ténoise a flotté au cœur du cortège et le chef de la Nation K’atlo’deeche, Roy Fabian, a défilé sous un tipi. Un symbole de bonne entente entre les trois communautés de Hay River.
« J’ai aimé le char de la garde côtière, c’était amusant. Il y avait un grand phare », raconte Ally, jeune francophone.

La Fête du Canada est une occasion de célébrer la fierté d’être Canadien et cela est encore plus significatif pour les immigrants.
« Moi je suis Équatorien, mais une partie de moi est Canadien aussi parce que toute ma famille est canadienne et je me sens comme un Canadien maintenant », avoue Carlos Tapia, père de trois enfants et époux d’une Franco-Manitobaine.
Pour d’autres, la fête a une moins grande importance : « Je suis venue pour la fête nationale parce que j’aime les bonbons », explique Celina. En effet, plusieurs chars ont distribué des friandises, pour le bonheur des enfants.

Place aux honneurs
La Fête du Canada a pris une tournure toute spéciale cette année en raison du Jubilée de diamant de la Reine Élisabeth II. En effet, cinq citoyens de Hay River se sont vus remettre une médaille pour leurs réalisations au sein de la collectivité. Marilyn Barnes, à la tête du comité d’embellissement, s’est dite émue de recevoir un tel honneur. Un arbuste a également été planté devant l’hôtel de ville pour souligner l’anniversaire du règne d’Élisabeth II. Le drapeau canadien s’est élevé aux sons du Ô Canada, interprété en anglais ainsi qu’en français par Marielle Blais.
« C’était important pour moi de participer à la cérémonie parce que je fais partie du Canada. Quand je chante l’hymne national en français, c’est déclarer qui je suis et en quoi je crois », affirme Mme Blais.

On pouvait bien sentir cette fierté canadienne tout au long de la journée alors que la ville était garnie du drapeau rouge et blanc.
« Je trouve cela primordial de prendre part aux activités avec ma fille. C’est une façon de se sentir Canadien à travers le monde », explique Sophie Payeur, originaire du Nouveau-Brunswick.

La Fête du Canada 2012 n’a oublié personne à Hay River. Des anglophones aux francophones, en passant par la communauté philippine qui a, elle aussi, défilé; toute la ville a célébré en harmonie.