Langues officielles : Les chantiers du commissariat

09 janvier 2014
0 Commentaire(s)
Snookie Catholique, nouvelle commissaire aux langues officielles des Territoires du Nord-Ouest : j'essaie de promouvoir la Loi sur la langues officielles et de dire « Hé! C'est cool de parler les langues! Tout le monde devrait soutenir ça! » (Denis Lord)

Snookie Catholique, nouvelle commissaire aux langues officielles des Territoires du Nord-Ouest : j'essaie de promouvoir la Loi sur la langues officielles et de dire « Hé! C'est cool de parler les langues! Tout le monde devrait soutenir ça! » (Denis Lord)

Snookie Catholique entend faire connaître davantage le rôle et les pouvoirs du commissaire aux langues officielles.
 

Les Territoires du Nord-Ouest auront vécu sept mois sans avoir de commissaire aux langues officielles. Snookie Catholique occupe le poste depuis décembre dernier, avec pour principale sinon unique idée, pour l'instant, de faire connaître le rôle de son organisme.
Snookie Catholique est principalement connue pour son travail de journaliste à CBC. Elle parle anglais et chipewyan, ses enfants ont étudié en immersion française. « J'ai toujours souhaité travailler avec les langues, explique-t-elle; c'est dans ce domaine que je travaillais quand j’ai déménagé à Yellowknife, domaine que j'ai quitté pour animer une émission pour un réseau de télé autochtone. »
Sarah Jérome, la prédécesseure de Snookie Catholique, et le gouvernement ténois lui ont légué un commissariat en crise : absence de rapports de commissaires dans les dernières années, recommandations non suivies, procès avorté à cause d'un manque de jurés francophones, etc. Le premier geste de la nouvelle commissaire a été de rapatrier son bureau d'Inuvik à Yellowknife, bureau qui n'était toujours pas opérationnel trois semaines après son entrée en fonction; dans les faits, cette dernière prendra véritablement effet en 2014. Pour le reste, sa priorité est de corriger l'ignorance de la population concernant le rôle et les pouvoirs du commissaire aux langues officielles en allant à sa rencontre dans toutes les régions des Territoires. « C'est la première étape, dit-elle, ça et rencontrer les francophones pour voir comment nous pourrons travailler ensemble. Je sais qu'il n'y a pas eu beaucoup de communications entre eux et le gouvernement. » Snookie Catholique entend aussi travailler de près avec les jeunes, cibler des programmes gouvernementaux aptes à développer l'usage des langues officielles et « rencontrer les francophones pour savoir comment ils ont réussi à garder leur langue si forte. Peut-on utiliser vos idées pour promouvoir les langues autochtones? »
Snookie Catholique n'était pas au courant que la promotion des langues a été enlevée des tâches du commissaire en 2006 par le biais d'un amendement à la loi. « Je ne me vois pas accomplissant ma tâche si je ne fais pas la promotion des langues! Le gouvernement a presque fait disparaître les langues autochtones. Moi j'essaie de promouvoir la Loi sur les langues officielles et de dire « Hé! C'est cool de parler les langues! Tout le monde devrait soutenir ça! Je pense que c'est la seule façon pour y arriver. Je sens que ça va être un défi, mais ça doit être fait. »